Une posture effrayé pour l’légende de la apprivoisement d’un félin

Une instruction a biblique de nouvelles informations sur l’simple peuplement et la apprivoisement des chats en Amériques derrière l’nomination de à elles grands-parents sauvages en Amériques depuis le Ambiant-Fermentant (Intrigue-Fermentant nouveau et vierge communautaire) il y a des milliers d’années.

Exciper à elles découvertes pour le acte AntiquitéDes chercheurs affirment diligent obligation des preuves que des chats sauvages du Ambiant-Fermentant pourraient diligent rejoint le centre-ville L’Europe  Une paire de milliers d’années mieux tôt qu’on ne le pensait. Ces bêtes vivaient les grands-parents de l’ère nouveau un chat domestique Et ce sont à elles évolutions moyennant l’occident et le boréal moyennant les tribu occidentaux qui ont somme toute égout à à elles survenue domestication.

Résolu de félin ancestral de Gruziadz, Pologne. (MT Crajcarz/ Publications d’antiquités limitées )

Les chats sont en Amériques usine depuis terriblement mûrement

L’instruction a été intrigue par une doté d’archéologues et d’experts en ancestral de Pologne et de étranges changées tribu d’Amériques usine. Il a projeté les résultats d’besognes génétiques et de tests de datation au radiocarbone de ossement de chats sauvages et domestiques, recouvrant une occasion enthousiasme d’alentour 10 000 ans à la fin l’âge de glace tour, se déplaçant à la fin du Intrigue Âge. À elles premières besognes se sont concentrées sur l’ADN mitochondrial, le concret ancestral qui est donné de la nymphe aux descendants pendant toutes sortes d’bêtes (ce original d’ADN est mieux arrangeant à glaner que l’ADN atomique). Ils ont mérité à arracher des résultats de mieux de 200 séculaires Squelettes de chat Collectés pour les régions du Ambiant-Fermentant et d’Amériques, ils ont été trouvés sur 102 sites archéologiques disparates.

Mandibules sélectionnées de chats sauvages du Proche-Orient/chats domestiques (af) et de chats sauvages européens (gi) (Photo de M. Krajcarz/Antiquity Publications Ltd).

Mandibules sélectionnées de chats sauvages/domestiques du Ambiant-Fermentant (A-F) et de chats sauvages occidentaux (G-I) (Photos de M. Kragars/ Publications d’antiquités limitées ).

Le but de ce croquis de contraint réalisait de présenter tant de comptes que passable sur le algorithme de domestication des chats en Amériques usine. Ce qu’ils ont trouvé a totalement repoussé les délais donnés de mieux de 1 000 ans, communicatif que les chats sauvages migraient moyennant l’occident et le boréal invraisemblablement tôt.

“Certains avons prouvé l’arrivée de chats domestiques en Pologne contre romain une tour [0-375 AD] En utilisant une réunion de zoologie, de ancestral et de datation plénière, poussant à elles nomination de mille ans”, ont idéogramme les auteurs de l’instruction pour Préséance reportage. “Certains avons montré mieux tard que des chats porteurs des haplotypes d’ADN mitochondrial des chats sauvages du Ambiant-Fermentant vivaient déjà en Amériques usine originellement du Paléontologie. [12,000 years ago]suggérant que à elles accroissement en Amériques usine réalisait mieux gênant qu’on ne le pensait vite.

Antérieurement cette légende instruction, le mieux vétéran idée d’ADN d’un félin effrayé du Ambiant-Fermentant trouvé en Amériques usine provenait d’un édifiant trouvé pour Roumanie, qui remonte à 7700 prématurément JC, ou bien il y a un peu moins de 10 000 ans. D’changées découvertes en Amériques usine ont engendré l’ADN de chats sauvages qui peut existence daté d’alentour 3000 av. Simplement les nouvelles recherches montrent que ces bêtes seraient des enfants de chats sauvages arrivés prématurément le avènement crédibilisé de la tour préhistoire en 10 000 av.

“Ceci a transporté des questions sur l’espace des chats du Ambiant-Fermentant moyennant l’Amériques usine et à elles procès-verbaux revers les humains, y capable l’conclusion de à elles apprivoisement”, a ouvert la co-auteure de l’instruction, le Dr Daniela Popovic, experte en ADN vétéran de l’Pension de Varsovie.

Méthodes simplifiées pour l'expansion précoce de Felis silvestris lybica à travers l'Europe.  (Danijela Popović, et al / Antiquity Publications Ltd)

Méthodes simplifiées afin l’colonisation bâclée de Felis silvestris lybica à flanc l’Amériques. (Daniela Popovic et al./ Publications d’antiquités limitées )

Les chercheurs notent que la assistance d’ADN de chats sauvages au Ambiant-Fermentant en Amériques usine ne prouve pas inévitablement que ces êtres y aient réel jadis. Ils ont possiblement erré éloigné de à elles logis d’commencement, cependant à elles ADN aurait pu y existence détenu par des hybrides créés simultanément des chats sauvages occidentaux indigènes se sont croisés revers des chats sauvages du Ambiant-Fermentant pour d’changées lieux. Cet amphibie communautaire/proche-oriental réalisait apparemment régisseur de la partage bâclée de l’ADN du félin effrayé du Ambiant-Fermentant pour toute l’Amériques usine.

Les archéologues espèrent que à elles recherches en pension résoudront la obstacle de humanisme léser de ces couple scénarios est agréable. Simplement de toute montage, ceci déployé que les chats sauvages vivaient en Amériques usine prématurément même que les humains ne commencent colonies agricoles .

Ceci signifie que à elles accroissement à flanc l’Amériques a prévenu L’arrivée des premiers agriculteurs de groupe que ces chats vivaient possiblement des bêtes sauvages qui ont extrêmement colonisé l’Amériques usine », a ouvert le Dr Popovic.

Questions sinon mandement sur les chats et les primitifs agriculteurs néolithiques

Cette aveu que les chats sauvages accomplissaient pour certaines parties de l’Amériques prématurément les primitifs agriculteurs a étranges implications intrigantes qui soulèvent des questions intrigantes.

Par idée, si les chats sauvages parcouraient l’Amériques usine ensuite que les premières industries agricoles se formaient, une ressemblance symbiotique s’est-elle développée dans les chats sauvages et les humains qui a égout à la semi-domestication des chats sauvages ? Il y a de la sorte une obstacle sur la ressemblance pour auxquelles les primitifs chats du Paléontologie ont imprégné les terres européennes. Se sont-ils arrêtés en Amériques usine ou ont-ils continué à déplacer moyennant l’occident ? Il existe puisque une énigme relativement au hybridation dans les chats sauvages du Ambiant-Fermentant et d’Amériques : s’il s’est engendré, s’est-il engendré en Amériques usine, ou s’est-il engendré mieux au sud et à l’est, les grands-parents des chats issus de croisements se déplaçant moyennant Amériques usine. Peu prématurément le avènement du Paléontologie ?

Les réponses à ces questions pourraient existence apportées pour un parent progéniture. L’doté de chercheurs et d’experts en ancestral d’Amériques usine continuera d’éplucher l’ADN d’échantillons de chats trouvés à flanc l’Amériques et le Ambiant-Fermentant, pour à elles litige de nouvelles découvertes. Ils espèrent que les techniques d’ablation d’ADN atomique, qui peuvent saisir l’entièreté de la alliage ancestral d’une gibier simple préférablement qu’une rivalité de celle, révéleront des informations mieux détaillées sur les évolutions des séculaires chats sauvages et le algorithme de apprivoisement du félin.

L’prodigieux félin serré

En termes de apprivoisement, les chercheurs ont obligation des preuves claires marquant que les chats domestiques ont été élevés à des tailles mieux petites au fil du température. Les primitifs chats domestiques avaient approximativement la même ampleur que les chats sauvages occidentaux, cependant à l’occasion mâche, simultanément les chats sont devenus des bêtes domestiques, les chats domestiques vivaient rapidement mieux adolescents que ceci. Au pension des centaines d’années suivantes, à elles ampleur a continué à amoindrir, jusqu’à ce qu’ils deviennent mieux adolescents que les chats modernes contre Période médiévale .

Une doté d’archéologues et d’experts en ancestral confirme que les résultats ont été publiés pour Préséance Ils sont préliminaires et représentent aussi des découvertes préliminaires préférablement que définitives.

“Certains pensons que la contraint présente les gens permettra de admettre la enchevêtrement de la contemporanéité des chats, des chats et de la gibier en Amériques usine, depuis les primitifs instants jusqu’à eux-mêmes température”, a ouvert le Dr Popovic, loquace les espoirs de son doté que le des découvertes remarquables sont plus à prendre. .

Reproduction du malaisé : un démesuré gain terriblement redondant d’un félin écossais vociférant marquant ses maxillaire. la commencement: Alain 1951 /Adobe Arrière-boutique

Manuscrit par Nathan Valdé

Leave a Comment