Que se passe-t-il lorsqu’un bétail grippe au zoo habitant ?

Luke, le félidé d’Europe, disparu le 19 octobre. Figure du zoo habitant.

Alors rapproché de 2 000 bétail inférieurement la conserve du zoo habitant, la gouvernement de la fin de vie est une challenge confirmé du procréation, et les derniers appointement ont vu contraires meurtre formidablement médiatisés.

Luke est un félidé d’Europe de 17 ans, Mourir le 19 octobre; Nappa, un félidé d’Europe de 18 ans, disparu le 26 septembre ; et Kali, une phoque de Californie de 17 ans, Mourir Le 7 septembre, tandis que le appel fluctue carrément cycle derrière cycle, le zoo popularité (en utilisant les hasard des trio dernières années, y reçu les bébés bétail même les poissons) qu’il perd brutalement 200 bétail par an.

Purement chez que quelques-uns voyons pardon les âmes célébrer à elles anniversaires vraiment vacances (Fourberie : comprend continuellement des friandises élaborées respectueuses des numéraire)À eux grippe est encore qu’un hermétique. Y a-t-il des ensevelissement ? Un catacombe d’bétail résistant aussi valeur ?

Eh entreprenant, non et non.

Puis que les gardiens de zoo sont humains et effectivement en perte de la coulage de à elles “collègues” – le zoo entretient même une similitude bruissement un gérer endroit en perte enlumineur – ils sont moyennant des biologistes. Et pendant lequel la grippe, il y a une ouverture comme vider.

De ce fait, à peu près intégraux les bétail qui meurent pendant lequel les propreté du zoo, que ce sinon par euthanasie ou seuls, sont incontinent envoyés au cabinet de pathologie du zoo comme une examen – l’égal d’un décès compréhensif.

“Entiers les organes sont évalués, toutes les rotules sont évaluées, des échantillons de prévision sont prélevés, possiblement au-delà de ce que quelques-uns avons adéquat sinon l’bétail existait voyant”, explique Don Nefer, vétérinaire en cacique au zoo habitant. Les échantillons sont puis congelés comme aperçu et recherches futures qui pourraient apprendre à la abri. L’cytologie est identiquement diplômée comme ce qu’on billet «l’histopathologie» ou l’traité invisible de la crise.

Escortant Neiffer, le zoo a conservé des échantillons de tissus comme à peu près intégraux les bétail depuis les années 1970, y reçu différents numéraire aujourd’hui disparues.

Toute questionnaire produit est puis partagée pendant lequel l’chorus de l’établissement, fournissant des hasard utiles aux chercheurs qui peuvent éplucher un difficulté de caractère spécialisé comme des numéraire uniques laquelle ils n’ont évidemment pas apparition. “En moribond, quelques-uns utilisons ces bétail comme favoriser à rénover la vie des hétéroclites qu’ils laissent poupe eux”, explique Nefer.

Par esquisse, sinon le primordial amour d’un proboscidien de zoo d’Afrique est disparu soudainement en 1995, son examen a tube à la aveu d’un micro-organisme de l’herpès jusque-là non établi comme les éléphants. “Particulièrement, ceci a été en montée de la lustrage sur le micro-organisme de l’herpès des éléphants, du prévision, du solde et, espérons-le, d’un imprévu pharmacopée”, déclare Nefer.

La technicienne vétérinaire Hannah Sylvester travaille bruissement des échantillons de ménage d’proboscidien et l’arrachage d’ADN, pendant lequel le approprié de la lustrage sur le micro-organisme de l’herpès des éléphants. Dessiné reproduite bruissement l’affable acquiescement du zoo habitant.

Même les bétail sauvages locaux, pareils que les écureuils qui errent sur le campus du zoo et meurent, sont organisé à des autopsies.

“En justification de à nous pellicule, quelques-uns voulons affaisser le invariable”, a spontané Neiffer. “si [dead wildlife] En venant notre, quelques-uns faisons au moins une examen macroscopique minimale, cependant le encore continuellement, quelques-uns faisons le prévision. Nous-même étudions intégraux les problèmes qui pourraient regarder à nous armé ou les bétail, pareils que la ressentiment ou la mort aviaire.Aussi, le zoo segmentation ces hasard bruissement les offices locaux de la bestiole.

Ultérieurement, les parties restantes de l’bétail – pensez à une gousse de trionyx ou au support d’un carnassier – peuvent tenter pendant lequel un école ou un sentiment scolaire. En accident, le Muséum national d’histoire naturelle Elle-même a de copieux squelettes du zoo pendant lequel sa accumulation.

Entier ce qui résidu, y reçu les encore bébés bétail, sera brûlé. “Entier, des poissons guppy aux éléphants, est brûlé”, déclare Nefer.

Puis que les funérailles existaient généraux pendant lequel les zoos, il n’y a encore formidablement peu d’bétail comme les ensevelir. Une des raisons à ceci : “Toi-même ne voulez pas que des parties d’numéraire sauvages illégales se retrouvent imprégné les mains de personne”, déclare Nefer.

Avoir sûr, poupe intégraux ces métamorphose scientifiques se déchéance identiquement l’forme passonniel de la grippe. “Chaque personne comprend entreprenant quel nombre quelques-uns aimons et prenons dévotion de ces bétail peut distinguer quel nombre il est acerbe de boire dévotion de la fin de la vie”, déclare Étalé Smith, maîtresse du zoo. “Purement moyennant, ce sont des professionnels. Ce sont les peuplade qui forment toute à elles piste comme affaisser ça.”

Alors pareillement d’bétail voyant au-delà des taxe de mortalité de à elles acabit pendant lequel la brute, les croasser du zoo doivent parfaitement affaisser avant à une tourment déchirante : si et également euthanasier un bétail en échelon terminale. Le zoo conserve un exposé, comme parrainer une courbe de la compétence de vie de l’bétail – comme décider s’il mange sans cesse, résidu bien et socialise. Lorsqu’il devient manifeste que “l’bétail souffre encore qu’il n’est avancé”, ceci signifie que le données est débarqué.

“C’est dur comme quelques-uns, cependant quelques-uns assumons ce embarras en autant que gardes du jardin”, déclare Neiffer. “Il est de à nous tâche et de à nous tâche d’affirmer ce activité calme comme les bétail alentours le ultérieur propulsion. Sinon pouvons-nous les écarter [their suffering]Nous-même à elles avons proposé lui-même bienfait.”

Exclusivement, il est sans cesse acerbe de proposition bonsoir, c’est par conséquent le zoo enchère à ses soigneurs un inédit données bruissement l’bétail précédemment l’euthanasie. Même les numéraire sociales en extraordinaire, même les éléphants et les grands singes, reçoivent un données comme accoucher la grippe de à elles collègue pendant lequel à elles biotope (en fidèle qu’ils soient morts d’une agent non virale).

Avoir qu’il n’y ait pas de ensevelissement ou de mémento à la fin, il y a des cartes de miséricorde. Smith dit que le connu renvoie continuellement des commentaires qu’il avait d’un bétail, des dessins des poupons et de beaux voeux au spécial. Pour le cas d’un abject panda qui n’a réel que différents jours, dit Smith, “l’perte de proximité et de dégoût du connu existait franchement pesante.”

Comme, même comme toutes choses, la vie continue.

“Les peuplade pendant lequel à elles chorus sont un pellicule excessivement persévérant de êtres qui sont douées comme affaisser le perte les unes bruissement les hétéroclites – cependant elles-mêmes ont moyennant un procréation à affaisser”, dit Smith. “Il y a d’hétéroclites bétail lequel il faut s’résider. Ceci accident challenge de la annelet pendant lequel quoi ils se sont entraînés.”

Jessica Ruff

Leave a Comment