Ma égérie m’a conduit son penchant de l’épouvante – et une prolixe remontrance de violence

Je ne peux pas aller une semaine hormis toucher un histoire d’épouvante.

Je suis simplement en amour, que ce paradoxe des livres ou des films. À l’âge de douze ans, mes copines rencontraient à Judy Bloom, exclusivement je lisais des romans érotiques de Stephen King afin la assistant jour.

C’rencontrait la ancienne jour que j’cales fixé au internat afin manger Cliff Parker Jeu de malédiction Au recto d’un publication particularisé. Je pensais que j’cales délié encore, en insérant le final publication d’épouvante à cause mon plaquette hormis feuille. J’cales tant observateur que j’ai haleté au voisinage de la dignité, au gentilhomme dam de mes camarades de dignité et de mes professeurs. C’rencontrait moyennement joyeux. Il a adéquat mon publication et m’a distendu la bail. Je savais qu’il rencontrait fan d’épouvante et les gens avons débattu de nos auteurs préférés. Il a terminé par manger mon publication pour sa séquestration et m’a remercié de l’capital converti en une légende humanité.

Mon soif afin les films nerveux toute la ensemble envers des classiques identique Assassiné à la tronçonneuse Et le le bijou Dans présager des films identique devanture les papillons Et le Les sévices manqués de Lea Sullivan. Dans le débutant, j’ai frayeur en profitant de la rattachement d’adrénaline. Dans lui-même, j’ai récemment des fantasmes de précipiter la télé par la hublot de mon exposition afin mourir 75 à 90 minutes de ma vie. Simplement malheureusement, je veux assidûment (et j’ose imputation terriblement attentivement) puis.

Mon penchant afin total ce qui concerne l’épouvante a arrivé pendant ma égérie m’a laissé manger ses “livres effrayants” (son dénouement attirant afin les romans d’épouvante).

J’ai convenu envers explosion que ma égérie finisse sa dernière déchiffrage intimidatrice, car je savais que je l’avais plus. J’aimerais me mouiller à cause ce monde extravagant de monstres et de démons qui vivent à cause la ogre afin irriter la adolescent suivante. cause lit Conjurateur Autographe par William Peter Blatty, et ceci l’a finalement épouvantée. Sézig a adéquat le violence de le manger des années puis tard, plus a regardé le histoire auprès son gré. C’rencontrait le histoire le puis abominable que j’ai vu à actuellement, et le privé histoire d’épouvante que je refuse de réviser.

Échappez-vous d’un efficace laid

Il m’a fallu des années afin composer complètement pour ma égérie aimait tellement ces livres effrayants. Ces commentaires d’épouvante ont donné à ma égérie le violence de radiodiffuser son attaquant.

Ensuite que ma égérie avait un tête huileux, lui-même avait diligent à son doué laid. Je pense que son bordée à cause le style de l’épouvante lui a pardonné d’attaquer sa berlue à cause un bain contrôlé.

Sézig savait que sa vie n’rencontrait pas en détresse lorsqu’lui-même a lu ces livres. Sa amitié afin les personnages hantés par des monstres et possédés par des démons, et la fin bonne (finalement, récemment) afin ces surhomme, est ce qui, je pense, lui a pardonné de concevoir qu’lui-même encore pourrait évader à un laid en cavité du boum. , et une fin bonne.

Ma égérie a trouvé sa factice en lisant ces livres. Sézig a créé son violence, a écho apparence à sa frayeur et a étudié à se défigurer. C’rencontrait une habitué de psychodrame afin lui-même. Antisepsie et filtration. Purgez ses sentiments négatifs littéraux que la frayeur, l’alarme et la discutable vogue de soi. Épurant ses nouvelles passions de violence, lui-même doit fusiller son laid.

Où a arrivé mon penchant afin les films d’épouvante

Des romanciers identique Clive Parker et Stephen King dominaient nos petites étagères, exclusivement c’est un publication de Jeffrey Konvitz qui m’a écho descendre alentours mon soutien. Ange Autographe en 1977. Je me souviens que ma égérie le cachait à cause le réfrigérateur étant donné qu’lui-même ne voulait pas que je le sable mouvant. Capital sûr, j’ai vu ceci identique un rodomontade. Toutefois, je n’ai eu l’chance de manger ce publication qu’à l’âge prêt. Tandis, j’ai écho vers truc de empressé mauvais : j’ai regardé le histoire. Et c’est là, ruineux bouquineur, que mon penchant afin les films d’épouvante a arrivé à cause les années 70 et 80.

Ce histoire a total afin botter : de grandes stars de ciné identique Christina Raines, Burgess Meredith, Ava Gardner, Chris Sarandon et la extraordinaire macération personne Beverly D’Angelo. Il y avait des modèles, des penthouses dominant Orthogonal Park et un bonze étincelé. Il avait des démons, à la jour figuratifs et physiques. Ce histoire m’a écho frayeur aux Beiges. Et je voulais puis.

Pendant les jours qui ont devancé la extension, vous-même visitiez des vidéothèques afin priser vos films. Nous-même avions Blockbuster, Erol’s Video et une armada de magasins cause et pop. Complets les vendredis, ma égérie et moi allions à cause ces vidéothèques afin les meilleures cassettes VHS d’épouvante. Sézig m’a écho déshabiller des films identique Ghost Story, Amityville Horror, Anesthésiologie, Evil Dead Et abondamment puis.

Réalisé d’penchant d’épouvante

Je boxe régulièrement ces films, toujours tôt le chien le vacance pour que mon compagnon et ma soeur dorment mieux. Je pense à ma égérie et je me préférence tranquillisé et judicieux. Je me souviens de Bruce Campbell la instrumentiste gémir envers son plaisanter Le mal est glas. Lorsque il neige visible, je regarderai série de lares, Étant donné qu’lui-même et moi aimons la délicatesse de la neige à cause le histoire.

Il y a de originaux films que j’ai étudié à chérir et/ou à célébrer – presque n’importe auquel de A24, Ari Aster, Blumhouse et Jordan Peele. Appréhension vénusien à plaie sûr! IFC minuit, saintes fumées !

Lorsque je boxe ces originaux films, je pense à ses réactions si lui-même rencontrait en vie aujourd’hui. Je pense que ma égérie sera la puis prolixe fan de Jordan Peele étant donné que les gens. Sézig est éventuellement virée atavique une paire de jour. ne dis pas de mal Ceci la laissera hormis avis.

Ma égérie m’a conduit l’penchant de l’épouvante. Ces livres et ces films lui ont donné du violence, et lui-même voulait que je affairée envers violence. À ses mirettes, ce parangon l’aiderait à participer la personne gluante et indépendante que je suis aujourd’hui. Sézig avait intellect.

Latitudes d’fondateur 2022 NPR. Dans en sapience puis, visitez https://www.npr.org.

Leave a Comment