Les surintendants du comtat de Rockingham obtiennent un modèle de la pensée de loi sur l’engraissement de chiens commerciaux

ROCKINGHAM COUNTY, VA (WHSV) – Le avertissement de veille du comtat de Rockingham a entretenu une assemblée de parturition mardi vers cousiner les salariés du comtat au émettrice d’un essai de loi sur les chenils commerciaux.

La rude de organisation du comtat n’a évènement aucune ordre sur la pensée. S’il est reconnu, il fournira des degrés directrices et des règlements encore court vers les études de chenil de la division.

Plus vaut sonder que consoler. Nous-mêmes savons que certaines communautés là-dedans d’hétéroclites Récapitulations sont connues vers à elles firmes à chiots et c’est ce que les gens aimons clairement prévenir là-dedans le comtat de Rockingham », a direct Melinda C, positive d’Advocates for Valley Animals.

Les défenseurs des bétail de la bassin avaient certifié la loi et espéraient que les superviseurs l’adopteraient. La pensée est encore absolue et limitative que la loi sur les chenils qui existe là-dedans la division.

“Nous-mêmes avons eu une paire de cas au classe des derniers salaire et années où les gens avons eu des personnalités qui gardaient affamer des chiens et ils voulaient sinon adroit à le employer, sinon réformer ceci. Nous-mêmes avons eu des cas où des personnes gardaient des chiens”, a direct Sally Wolf Garrison, présidente du avertissement de veille du comtat de Rockingham. Nous-mêmes avons des plaintes.

L’constitution proposée, portion 17-607 du légalité des ordonnances du comtat, comprend des exigences au sujet de l’lieu et la longueur des chenils, le multitude de chiens qui peuvent existence élevés et reproduits, les occasion là-dedans les chenils, la collection d’ardeur, la apprentissage et la nationalisation chaque homme roquet doit permettre.

“Nous-mêmes à condition que le chenil sera un bâtiment doux où les bétail seront socialisés en encore des prophylaxie vétérinaires lequel ils ont soif”, a direct Melinda C..

Une méconnaissable difficulté qui sera abordée est la cadence duquel les éleveurs sont autorisés à augmenter des chiennes.

“À nous obsession est que les chiennes ne soient pas reproduites de détourné monstrueuse, ce qui signifie encore de couple jour par an. Ce serait chaque machin d’méconnaissable que les gens pensons clairement existence superbe vers la complexion de la chienne soeur conséquemment que de total chien”, a direct See.

L’réunion extrême est l’un des encore visqueux problèmes lesquelles sont confrontées les firmes à chiots et une obsession majeure vers les défenseurs des maîtrises des bétail.

“Les chiots et les terriblement grandes exploitations d’engraissement vendeur traitent les chiens parents alors des machines d’engraissement et à elles chiens sont spécialement des produits. Des standards d’engraissement commerciales encore strictes aident clairement à remplir ce fossé”, a direct Molly Armos, propriétaire de Virginia vers la Humane Society des Récapitulations-Unis.

Armos a direct que les firmes à chiots sont un question aux Récapitulations-Unis et en Virginie. En encore d’existence cruels derrière les bétail, dit-elle, ces bonshommes d’études finissent impartialement par inquisition coûteux aux contribuables.

“Des situations surviennent où les installations d’engraissement commerciales sont déjà submergées par un Facture submergé, spécialement inondées de refuges vers bétail financés par les contribuables qui en supportent le colis”, a direct Armos.

Armus et See ont entiers couple direct que les chiens nés là-dedans des firmes à chiots avaient régulièrement des problèmes de complexion et finissaient occasionnellement par existence perdus subséquemment à eux commande.

“Les chiots du maillotin que j’ai rencontrés reçoivent terriblement peu de prophylaxie vétérinaires. Il y a régulièrement toute une roman de problèmes curatifs.”

La Humane Society des Récapitulations-Unis a livré des histoires sur le essai de loi lorsqu’il a été rédigé vers la primitive jour par les responsables du comtat et a direct qu’il voyait superbe que les gouvernements locaux prennent ce trempe de mesures.

“Nous-mêmes avons une loi d’Facture sur les éleveurs commerciaux et je pense qu’il y avait une exposé irréelle conformément auxquelles ce espèce de question mettait fin à entiers les problèmes, qu’il n’y avait pas de problèmes pourtant inopportunément la férocité de l’engraissement vendeur existe éternellement, ainsi les gens essayons clairement d’inspirer les communautés locales à employer lois », a direct Armos.

Sally Wolf-Garrison, présidente du avertissement de veille, a direct qu’une longue compétition du métamorphose en ce qui concerne la pensée consisterait à résoudre quelle stade d’engraissement de chiens constitue une expédition commerciale.

“Nous-mêmes avons des cas à flanc le comtat qui se produisent alors des familles ou des personnalités ont des chiens et total d’un chiquenaude ils finissent par commercialiser des chiens qui sont disponibles vers complémentairement commercialiser. Est-ce que ceci constitue une manufacture ou est-ce ajusté une rencontre si les chiens sont là-dedans le même devant au même circonstance ? », a-t-elle dit.

Le avertissement de veille ne prendra aucune enregistrement sur le appel lorsque de sa association communal de mercredi. Wolf-Garrison a direct qu’sézig s’attend à ce que la Compétence ne voix pas sur le appel vis-à-vis au moins octobre.

Leave a Comment