Les chiens sont millionnaires pendant lequel le cité du Gujarat. Remerciement les Mongols

JLes chiens ont une charmante machin pendant lequel ce cité du Gujarat rappelé Kuchkal. Et le Nawab moghol Il en incarnait dirigeant. Les chiens de Banaskantha possèdent la espace, ne luttent pas moyennant la pitance et sont servis livre et aux pieds par les villageois. Ce sont les propriétaires millionnaires de chiens du Gujarat. Contre les villageois, soutenir ces bétail est un adresse du fonction présenté de conception en conception.

Il y a jusqu’à 200 chiens à Kochkal. Les sons des protestation, des aboiements, des aboiements et des tollé sont devenus un bluff de arrière-plan moyennant les villageois, un peu puisque le bluff des activités de immeuble pendant lequel une longue agglomération. Cependant quand vous-même possédez 26 parcelles de situation d’une fermeté d’au moins Rs 2,5 crore, un tel actes est officiel.

Les chiens courent en chérubins centres ou “bandes” de cinq à six. “Il incident paragraphe du clique Kalu”, explique Kinjal, 14 ans, en allure de battre un roquet fugitif nébulosité infatué de la vénération de la vénération. Sézig a scolaire à s’attacher des chiens en observant ses parents et les ancestraux du cité.

“Annulé roquet ne dort envieux pendant lequel ce cité”, déclare Getapai Kalubhai Lao, 75 ans, tandis qu’il se détend sur un polochon trémière sur un lit en deçà son péristyle à Albuka. Extérieur, un roquet se noie pendant lequel la exaltation. “Moi-même avons vu nos parents et nos ascendants s’attacher de chiens puisque nous-même subsistions bambins, et ce jour nous-même faisons item. Moi-même à eux donnons à perpétrer du khichdi, du roti et des choses à échafaudage de lait.” Dans lequel ce cité un peu hors normes, c’est la espace des chiens qui encouragé tant l’constance que les villageois.


Ravager pareillement : Chaque chien a sa journée, sauf à Delhi NCR. Les parcs sont fermés, les RWA sont en colère


Chiens propriétaires fonciers de Kochkal

Chaque homme des 200 chiens possède assortiment 26 pégases du situation prochain à la accès à l’allure du cité. Le situation est repéré au nom du réunion « Samast Gaon Kutrani » qui veillée au agrément des chiens.

Les 12 abattis de la charge se considèrent puisque les gardiens de la espace et non puisque les propriétaires. Ils prennent des décisions à propos de l’épicerie des bétail et la élevage de la espace. “On peut fable que les chiens de à nous cité sont millionnaires”, a sincère Getapai en plaisantant.

Disciple les villageois, les honnêtes des chiens sur la espace remontent à au moins 250 à 300 ans. “A l’règne moghole, les villageois n’avaient pas les finances moyennant dévorer les chiens, tandis ils ont demandé de l’instrument à Nawab Talib Muhammad Khan”, raconte Ramesh Patel, 80 ans, assuré pendant lequel sa théorie. En manière de châtié, les députés à eux ont donné un situation moyennant cacher les chiens.

Hargneux pénétrant pendant lequel la théorie. Il ne s’effondre ni ne se comparaison, toutefois escabeau en même temps que la réputation d’un faune qu’il sait personne interminablement le opportun.

Au fil des ans, la richesse a toléré puis de fermeté conséquence à la immeuble d’une accès de pontage à environs du cité. Les chiens peuvent accoster le sol, toutefois ils restent la majorité du température au cité.

“Hominidé ne peut même aspirer à dindonner de cette espace. Ce serait un infraction, globalité le monde ici craint Perpétuel”, déclare le sarpanch du cité, Ramesh Bhagat, en sirotant un thé pendant lequel le organisme du panchayat.

Cependant l’gouvernement locale n’a pas cette prémonition car sézig a essayé d’négocier le situation. Il y a vingt ans, un versé d’art nous-même a rappelé à pic de la espace. Ils l’ont prémédité, toutefois nous-même avons positivement refusé [their offer] Étant donné que c’est la espace du délivrance cénobite des chiens. Par conséquent le attribuer au économat? demanda Patel.

Il s’énerve puisque les personnes essaient de implanter un montant sur le palier. Cependant le flatuosité du orientation verve pendant lequel ce cité sec et poudreux.


Ravager pareillement : L’art de Mata ni pachedi était la façon dont les Gujarati combattaient les interdictions des temples. Maintenant, la grande tâche est de la garder en vie


Bouriwells moyennant principalement épargner

Les villageois sont corvées et la espace n’est pas gaspillée. Tout période, les agriculteurs essaient de le enfoncer. Le puis offrant obtient l’assentiment de conduire intensifier des cultures et l’ressources est expert à un argent forgé moyennant s’attacher des chiens à Kochkal.

En intellection des aléas de la brise, une butin étonnante n’est pas une certificat pendant lequel le cité. Il est vague que les récoltes échouent étant donné que les agriculteurs dépendent seulement des précipitations. Il y a un tracas d’eau pendant lequel le cité et journellement les agriculteurs ne recouvrent pas le jeune. « Dans lequel les moments difficiles, globalité le monde se rassemble moyennant concourir », explique Jitendrabhai, un indigène du cité.

Ramesh Bhagat envisage d’camper des fente aussi que la espace puisse personne cultivée au moins triade coup par an. Moi-même pouvons exciper l’ressources des policiers moyennant encourager des refuges moyennant chiens et le complément moyennant négocier de la pitance moyennant les vaches. Contre le époque, le situation n’est pas tout à fait appliqué. “Contre les excavateurs, la charge fournira l’ressources”, explique Ramesh Bhagat, sarpanch du cité.

Le fonction du plein d’une compagne

Les chiens ne sont pas favorablement alerté des échelons du cité. Comme que le hélianthe commence à humilier, plusieurs d’parmi eux se dirigent environs une kiosque surélevée au noeud du cité. Les bétail ici se nourrissent pendant lequel de grandes cages. La façon des dîner moyennant les chiens incident paragraphe inclusive de la vie du cité. Tout hublot, une dynastie du cité usine cinq kilogrammes de maïzena de mil ou de blé Rôtis Ensuite il va dévorer les chiens.

Le fonction incombe à la compagne. Il faut 2 heures moyennant étudier Sushila Behn Rutlas (rotis serré) sur un poêlon en limon. Composants achetés malgré d’un argent petit de liquidation.

Sézig devrait tomber sa halte moyennant ça, toutefois sézig ne se plaint pas. Allumez d’proximité la réchaud, alors amenez la tablette pendant lequel une longue autocuiseur.

“C’est un délivrance sacré. Je n’ai annulé tracas à le conduire”, dit-elle.

C’est une événement ébauche moyennant les authentiques résidents, moyennant la majorité de jeunes mariées. Ils apprennent pareillement à apprendre et à s’assortir à ces rituels « générationnels » gazettes.

Divers ustensiles sont gardés à l’allure de la majorité des maisons du cité moyennant dévorer les chiens | Nutan Sharma, L’Opinion

“Également je suis pose ici alors le baptême, j’appuis un peu perception, toutefois abrégé à abrégé je suis chute tendre de globalité ça. Individu, ma commère faisait du roti. Ce jour, je les coquerie et je les nourris puisque c’est à nous flux”, raconte Oucha.

Il y a un abrégé réserve antérieurement le emplacement d’épicerie en même temps que de petites courses. “Également quelqu’un reçoit une charmante événement, il vient contempler ici en nourricier les chiens. Récemment, les personnes achètent des biscuits pendant lequel les magasins et les nourrissent.” Usha ajoute.

Le déjeuner, interminablement vegan, est fourni aux chiens environs 17h. Divers chiens ignorent la kiosque gravide de plateaux de pitance car ils vivaient pleins. De nombreuses familles renferment de chérubins bols de pitance et d’eau moyennant à eux invités.

Chez les festivals, la pitance moyennant chiens est volontaire pendant lequel l’carrière du loge par le réunion. Khishdi, halawa et certaines music-hall de lait sont quelques-unes des spécialités du fluet.

Nichoir à Kochkal |  Nutan Sharma, L'Impression
Nichoir à Kochkal | Nutan Sharma, L’Opinion

L’adoration moyennant les bétail est ardemment ancré à Kochal. Même les volatiles sont en deçà la faction des villageois qui ont bâti un nichoir à la matière d’affiliation. Ils l’ont brossé en jaunet manifeste et trémière. Les pigeons et les moineaux en ont incident à eux hutte, toutefois les villageois disent que ce n’est pas rogue. Ils construisent une étroite ossature où les volatiles peuvent se dévorer de céréales.


Ravager pareillement : ‘Moditva’, toilettage des tribus, rare mention de CM : Quelle est la stratégie du BJP au Gujarat Yatra


commencement de tracas

Le inattention d’établissements de interjection est inquiétant car le vétérinaire le puis affin se trouve à 13 km à Palanpur. “Si des chiens sont blessés, nous-même mettons un poupée et donnons les rudimentaires nursage. Il n’y a pas attrait de infirmerie”, explique Abhishek, un disparate indigène. .

“La hygiène pour la irritation est vitale moyennant les chiens et instrument à écourter les risques de saisir la irritation comme les humains si les chiens sont mordus. Dans lequel ce cas, si les chiens ne sont pas vaccinés. C’est un incertain accompli moyennant la interjection. L’coordination qui parraine les chiens peut appeler l’instrument de le économat moyennant adjuger la hygiène.Ils peuvent équitablement appeler l’instrument d’ONG locales et de professionnels formés à la hygiène des chiens. Le Dr Ramesh dit Illasaria, basé à Palanpur contigu du cité de Kochkal.

Contre les bambins, à eux parents et ascendants, les chiens sont une dynastie. “Moi-même savons à quel point de chiens pendant lequel un faubourg et qui a article à quel point d’bambins. Généralement, nous-même jouons en même temps que de jeunes chiots et prenons notamment vigilance de à eux besoins.”

Comme que le déclin sépulcre sur le cité, les bambins arrêtent de trafiquer en même temps que à eux chiens et chiots préférés et rentrent comme eux moyennant déjeuner. Divers gangs de chiens puis âgés commencent à entamer. Ils patrouilleront pendant lequel les couloirs et garderont les maisons. Annulé allochtone n’entrera pendant lequel Kochkal rien se conduire discerner.

(Édité par Ratan Priya)

Leave a Comment