Le déséquilibré est-il la contrepartie au achoppement des chats sauvages en Asie ?

Savoir démonstrative de la Cloître riche (2022). DOI : 10.1098 / rsos.220792″ width=”800″ height=”530″/>

Écriteau triple de la dissertation de l’tétée des chats domestiques (Felis catus), du goupil auburn (Vulpes vulpes) et du déséquilibré (Canis diminué) en Asie. Les triade somme consomment des proies situées au entredeux de la Océanie. Un nuisible en consomme puis entre entiers les coins de la Océanie que les double dissemblables. La creusé relative des cercles représente l’débordement relative globale entre les régimes alimentaires de ces triade prédateurs. Les music-hall proposées sont Ba, Pat; B, individu BB, bandicoot D, dacloride ; phi, grésillement géniteur, raine I invertébré IR, introduisant des rongeurs ; K, Koala ; L, bovins ; Mo, monotrim MP, macropode/butteroïde ; Non, les taupes marsupiales NR, le grignoteur d’naissance ; P, abandonne ; PG, possum/planeur ; R, couleuvre ; RH, lapin/lapin ; W, Phascolome. lui attribue : Cloître riche de la discipline démonstrative (2022). DOI : 10.1098 / rsos.220792

Une neuve traité conjuration par un technicien du Harry Butler Institute (HBI) s’est demandé si le déséquilibré, un nuisible en Asie, pouvait secourir à abroger les chats et les renards introduits. Envers 33 mammifères, moderne volatiles et triade somme de reptiles répertoriés quand éteints depuis l’montée des Occidentaux en Asie en 1788, le Asie a le marge d’consommation le puis disciple au monde.

Ce flot nuisible est en éternelle objet dû à la déprédation d’demeure due au arrachement, au plantation et au renversement du climat des incendies, pour qu’à l’préambule de prédateurs, spécialement le félin femme de chambre et le goupil auburn.

Le formateur Trish Fleming, gestionnaire du Épicentre comme la discipline et la fiabilité des écosystèmes terrestres de HBI, est le investigateur important d’une neuve traité qui a prévu 157 oeuvres australiennes sur les chats, les renards et les dingos entre l’tétée comme secourir à assainir la chapitre de la effacement des prédateurs revenu (chats sauvages et renards ) par des dingos.

L’formation nationale de co-auteurs a enquêté sur les principales différences et chevauchements entre les régimes alimentaires de ces triade somme prédatrices comme repérer les régimes alimentaires actuels de ces prédateurs, comme ils ont changé au fil du température et à flanc le territoire.

Des résultats après-midi publiés entre Cloître riche de la discipline démonstrativeattaqué une autopsie comparative des régimes alimentaires des triade prédateurs et identifie les facteurs environnementaux qui influencent l’réflexe comestible.

Le formateur Fleming a juré que les résultats, basés sur mitoyen de 70 ans de occurrence et mitoyen de 100 000 échantillons, montrent des régimes alimentaires divergents comme les dingos et les chats sauvages.

“Les chats consomment fondamentalement des volatiles, des reptiles et de chérubins mammifères et sont impartialement assez flexibles en termes de ce qu’ils mangent, donc que les dingos consomment puis de mammifères de creusé norme et éternelle, y interprété le animal.”

“Les renards montrent une intervention nutritionnelle vive comme les chats et les dingos. À elles tétée diversifiée et habile signifie qu’ils changeront volontiers de montée de ravitaillement comme adoucir la émulation comestible comme les dingos”, a-t-elle juré.

Le formateur Fleming a utile que les résultats ont des implications comme la maintien, en unique comme les “programmes de réintroduction de la brutal” qui proposent de réinjecter des dingos comme secourir à scruter l’débordement des chats et des renards sauvages, réduisant pour la chantage de destruction sur les somme de proies locales.

Ces résultats indiquent que les triade somme se disputent brin les mêmes nutriments.

Par logique, il est peu présumable que la émulation comestible comme les dingos supprime la nation de chats ou de renards.

L’traité a impartialement renforcé les inquiétudes touchant les conséquences des chats prédateurs et des renards sauvages sur les somme menacées.

“Les gens savons que les chats et les renards constituent une avisé sérieuse comme la garde de la brutal brut australienne. Nos résultats démontrent la appétit de scruter les chats et les renards comme boiser les somme indigènes vulnérables.”


Le vérification des prédateurs peut bien des conséquences imprévues


Avec d’questionnaire:
Patricia A. Fleming et al, Régimes distinctifs des prédateurs euthériens en Asie, Cloître riche de la discipline démonstrative (2022). DOI : 10.1098 / rsos.220792

Incliné par l’Possibilité Murdoch


la appréciationLe Dingue est-il la contrepartie au achoppement du félin et du goupil en Asie ? (2022, 12 octobre) Citation le 12 octobre 2022 de https://phys.org/infos/2022-10-dingoes-australia-feral-cat-fox.html

Ce manuscrit est méthodique au droite d’générateur. Seulement toute destination impartial à des fins d’traité ou de analyse individuelle, aucune objet ne peut personne reproduite hormis licence inscrite. Le contenance est garni à armes instructif seulement.

Leave a Comment