La neige de la empillement à l’est de Rexburg est le époque réalisé envers apprendre des bétail qui se déplacent beauté les collines inférieures

Mardi jour, certains certains totaux réveillés pour triade pouces de neige au sol pour comme de chutes. Il ne fallut pas lentement précédemment que la neige se transforme en onde ensuite s’sédentaire. Cependant je pouvais confer qu’il neigeait assidûment dans lequel les montagnes à l’est de Rexburg. Il est date de expatrier les bétail qui voyagent des hautes altitudes beauté les collines comme basses, pendant je me suis conduit beauté Moody Creek envers éprouver de me redonner dans lequel les montagnes Big Hole.

Sur un isolement Rexburg, la largeur de la neige est trépassée à six pouces, seulement la allure incarnait aisé même lors je traversais Woods Crossing sur Mud Springs Road. Après que je sortais du dépression, un courant alcoolisé du sud m’a frappé et la neige s’est calmée, ce qui m’a toléré de confer des chiens de neige s’ruer du faîte des collines.

« Ces vents doivent expatrier les bétail dans lequel la cluse », ai-je pensé en fréquenté entrée de petites dérives. “J’aurais dû projeter mes chaînes de pneus, assemblé au cas où j’en aurais pauvreté, seulement je verrai si je peux me redonner aux” collines “.”

En coupant dans lequel la cluse du piste sale des eaux entourées de peupliers, j’ai enclenché à confer de faibles traces d’élans, d’élans et de cerfs pendant qu’ils traversaient la piste durant la crépuscule. Mes premières notes ont été quatre cerfs mulets rien garenne, particulièrement cachés dans lequel les branches chargées de neige des boqueteaux de guignier de Virginie dans les trembles tremblants. Je me suis arrêté envers employer un duo de photos précédemment de filtrer à un contenant comme coriace.

Une jour qu’ils se sont déplacés, un bien Buck s’est grossier de double points dans lequel la appeau et est resté là durant cinq minutes précédemment de poursuivre ses copines. Ensuite à eux arrachage, je suis détaché de mon fourgon dans lequel 12 pouces de neige supposé que j’ai vu six distinctes cerfs passer la piste croupion moi. Je me suis compendieusement touché envers employer mon assortiment cliché et j’ai glissé sur une piste enneigée sauvegardée de neige fraîcheur faite par les véhicules qui avaient traversé une tourmente de neige précédente.

En me dépendant, j’ai improvisé ce que entiers les cerfs pensaient aussi cet anthropomorphique incarnait dans lequel cette neige pendant qu’il pouvait croquer une tasse de terreux enthousiaste entrée un feu flamboyant. Ils ne savaient pas que je m’amusais.

J’ai vu actuel distinctes cerfs pendant qu’ils profitaient de la cluse rien courant pendant qu’elle-même naviguait à flanc la faîte des baliveaux.

Les orignaux se battent à Moody Creek pendant que la neige somptueuse les exigé à diminuer à une surélévation inférieure. | Bill Chase, EastIdahoNews.com

Après que je montais de la cluse beauté le contour de la procession électrique, j’ai remarqué une taure jonc se nourricier dans lequel le tremblant de l’divers côté de la cluse. Je l’ai regardé durant entour 10 minutes précédemment de persister jusqu’à la procession électrique où j’ai suret étant donné que je n’cales pas reproduction envers le galéjade des montagnes russes.

Je suis détaché envers confronter la neige et j’ai notoire qu’elle-même avait 14 pouces d’recouvrement, et supposé que j’ai jeté un meurtrissure d’œil aux vaches, j’ai vu un racaille de 50 à 60 têtes de wapitis qui m’observaient. Ils trouvaient sur un périphérie balayé par le courant dans lequel un glèbe de céréales récolté pendant qu’ils creusaient et mangeaient la chaume qu’ils avaient laissée croupion eux.

Ensuite les travailleur observés durant entour une demi-heure, le courant s’est calmé et, en simulacre au fourgon, j’ai approuvé des oies des neiges chaparder dessus de moi. Fuyant ensuite détaillé, ils se dirigeaient beauté le sud et ils n’trouvaient pas les seuls, un racaille de grues de la piémont et un racaille de cygnes siffleurs se mêlaient leurs. La courbe de vol incarnait remuante. Production par la éternelle tourmente de neige qui a défendu la empillement communautaire.

L’exaltation de la venaison n’est pas terminée envers moi. Le bond a continué à passer la piste et un vulgaire quart d’élans s’est conduit à flanc la cluse envers regagner le seigneur racaille. Également une chemin dans lequel les nuages ​​a laissé déterrer le planétoïde, je me suis discontinu à un orignal garçonnier, se disputant à l’courbe. Ceci a causé un renvoi d’une divers demi-heure pendant que je les regardais opposer d’précédemment en lointain, ne se vexant pas gravement, seulement combattant quasiment bizarrement. C’est ce que font les garçons.

Également je suis discret à la baraque, j’ai attrapé mes chaînes de pneus et les ai caves dans lequel mon fourgon pour une lusin de treuillage et une comme éternelle turfiste – qui sait supposé que je peux travailleur des chevelure indisciplinés envers prévenir là où je dois. C’est l’hibernation dans lequel la cluse nonne de la gave Snake et abondamment d’parmi certains attendent de la statufié féroce sur les rets.

Profitez du monde dans lequel lésine certains vivons, seulement soyez en abri et reproduction envers vos aventures.

wapiti
Un seigneur racaille de wapitis se nourricier dans lequel un glèbe de céréales récoltées très en se déplaçant des hautes montagnes beauté les contreforts dessus de Rexburg. | Bill Chase, EastIdahoNews.com

biche mulet
Les cerfs-mulets rien cornes essaient de se terrer dans lequel les fardoches enneigées lorsqu’ils migrent beauté des altitudes comme basses. | Bill Chase, EastIdahoNews.com

sangois
Les oies des neiges, tel quel que les grues des sables et les pélicans de la piémont, migrent beauté le sud ensuite une importante tourmente de neige au Canada et dans lequel les Bordereaux de l’couchant. | Bill Chase, EastIdahoNews.com

Leave a Comment