La bizarrerie peut éditer à la coup les chiens et les humains, purement l’traité chéri privilégié

Tergiversation

Que toi-même marchiez sur une paire de jambes – ou que toi-même marchiez plaisamment sur quatre pattes et que toi-même aboyiez – l’allant concret terrassé votre hasardeux de bizarrerie à économe que toi-même vieillissez, escortant une paire de nouvelles travaux impliquant des humains et des chiens.

Une enquête a veillé les activités 15 019 chiens de compagnie. contraire Suivre les pas quotidiens sur 78 430 âmes et femmes. Assemblage, ils fournissent des éventualité inspirantes et nouvelles sur les quantités exactes de pacte qui protègent le principalement le intellect et sur la créer lequel une avis aplomb outrancière – et fixe – peut concerner nocive.

Bigrement d’convaincu certains seraient renversé d’entériner que les chiens développent la bizarrerie (y saisi moi, affairé que j’aie triade chiens). Seulement elle-même est consacrée pour l’âge, généralité puisque parmi l’bonhomme, et les caractéristiques de la dérangement sont conformes parmi les une paire de somme.

a sincère Matt Kaeberlin, éducateur à l’Gymnase de Washington à Seattle, codirecteur du Croc Aging Project et co-auteur de la information enquête sur la bizarrerie.

Il a poursuivi en disant que les chiens patraque de émeute cognitifs sont “perdus là-dedans à eux baraque”, ladre quelquefois activement un mur ou plat inférieurement un organisation ou une laraire et devenant incapables de repérer à eux marche.

Les bestiaux de milieu affairé dressés atteints de bizarrerie bâclé cessent journellement de recouper aux commandes débonnaires, a-t-il dit, donc que les chiens anciennement sociables se retirent là-dedans des coins trouble et seuls.

Des recherches antérieures ont avéré que l’âge est le grave préposé de hasardeux de amollissement cognitif parmi le dogue, puisque c’est le cas parmi l’bonhomme. Seulement la majorité des travaux précédentes vivaient de aérienne ampleur, n’examinant qu’un abrégé rassemblement de chiens, ce qui rend ardu la localisation de toute association de la genre de l’inhumain, du règlement de pasteurisation, de la naturel avant-première, du style de vie ou d’différentes facteurs.

De la sorte, Kaeberlein et ses collègues se sont tournés pied à eux formation en accroissement adroit. Le Croc Aging Project, qui a inauguré en 2018, recrute des propriétaires d’bestiaux à flanc le contrée et à eux placet de garnir des questionnaires détaillés sur la vie de à elles chiens et à elles symptômes de naturel et de bizarrerie. (Idée de embarras : “À quoi bascule votre dogue se heurte-t-il à des murs ou à des portes ?”)

Fin 2020, des dizaines de milliers de chiens avaient adhéré. Les chercheurs ont gemme des éventualité derrière 15 019 de ceux-ci qui avaient des dossiers intégraux, enrobant méconnaissables races et âges, animation des jeunes chiens aux personnalités âgées. Disciple les résultats du ennui, presque 1,5 % des bestiaux vivaient atteints de bizarrerie.

Les scientifiques ont ultérieurement calibré lequel aspects de la vie des chiens vivaient les davantage associés à la dissipation de compte. Rien sentiment, la ancienneté l’a chaud. À économe que le dogue vieillit, a sincère Kaeberlein, le hasardeux de bizarrerie “emprise beaucoup”. Les problèmes d’ouïe et de rêvasserie ont aussi affecté la compte.

Seulement chez d’différentes facteurs liés au style de vie – genre, pasteurisation, verge, L’allant concret, convaincu différentes – personnelle l’allant concret a montré un réaction. Les chiens qui vivaient, escortant à elles propriétaires, inactifs, vivaient presque 6,5 coup davantage susceptibles de broder une bizarrerie que les chiens vigoureusement richesse du même âge.

Les résultats suggèrent obstinément que “vadrouiller votre dogue”, boursicoter ou marcher trouer du discoplane, ou diriger Rover en évolution est “douillet d’concerner bienfaisant” derrière son intellect, a sincère Kaeberlin.

Exclusivement 3 800 pas peuvent affaiblir le hasardeux de bizarrerie

Cette instruction s’aligne foncièrement pour les résultats de la dernière prolixe enquête sur le intellect indulgent et la formalité, publiée en septembre là-dedans JAMA Neurology. Dans lequel ce palimpseste, des scientifiques du Danemark et d’absent ont gemme les dossiers de naturel anonymisés étroitement de 78 500 âmes et femmes d’âge médiation ou davantage âgés qui ont réuni la Biobank du État-Uni, une squelette de éventualité massive de éventualité sur la naturel. Ces volontaires ont ordonné des informations générales sur la naturel et ont porté un tracker d’allant boucle une semaine derrière voir à elles pas magazines.

Les chercheurs ont soutenu ces volontaires boucle presque sept ans, examinant les dossiers hospitaliers et différentes derrière un constat de bizarrerie, alors tablant la attache convaincu la accumulation – ou le peu – de personnalités allant et à eux hasardeux de broder une bizarrerie.

Les scientifiques ont proverbial que davantage c’est principalement. Les âmes et les femmes qui faisaient en norme presque 9 800 pas par guichet vivaient une paire de coup moins susceptibles de broder une bizarrerie que les personnalités qui ne faisaient pas d’traité. Même ceux-ci qui n’ont superposé qu’presque 3 800 pas, amen un peu moins de une paire de milles de pacte plénière par guichet, vivaient 25 % moins susceptibles de broder une bizarrerie que les personnalités qui marchaient moins. Si certaines de ces étapes sont rapides et exécutées à une erre d’presque 112 pas par imminent, le hasardeux de bizarrerie diminue encore.

“Si toi-même marchez presque 10 000 pas, votre hasardeux diminue de 50%”, a sincère Borja del Pozo Cruz, compétent coassocié à l’Gymnase du Danemark du Sud et à l’Gymnase de Cadix en Espagne, qui a acheminé la information enquête. “Seulement si 30 minutes de ce durée sont effectuées intensivement, toi-même pouvez conquérir une assouplissement accidentel des risques de 10 à 15%.”

C’est là que les chiens sont utiles.

Les humains conviennent davantage

Il semble “vigoureusement croyable” que vadrouiller un dogue privilégié à réfugier le intellect de généralité le monde, a sincère Carey Westgarth, divinité de conférences à l’Gymnase de Liverpool en Angleterre qui étudie les interactions convaincu les personnalités et les chiens purement n’a pas participé aux nouvelles travaux.

en 2019 étude Menés, les propriétaires de chiens vivaient quatre coup davantage susceptibles de sacraliser la unidirectionnelle d’traité courant de 150 minutes magazines d’traité sobre ou, là-dedans la consommateur, de cinq périodes magazines de pacte adroit de 30 minutes. Par conséquent? Étant donné qu’ils promenaient à elles chiens.

Les nouvelles travaux ont des limites. Il stigmate purement une attache convaincu davantage d’allant et moins de dissipation de compte. Il y a plausiblement d’différentes facteurs en jeu, particulièrement le écho que les chiens et les personnalités atteintes de bizarrerie bâclé peuvent concerner moins mobiles. Les travaux n’examinent pas non davantage pardon la pacte peut étouffer le amollissement cognitif, affairé que les chercheurs soupçonnent que des changements biochimiques et d’différentes changements cérébraux se produisent pour l’traité.

La gentille information, a sincère Kaeberlin, est que, à de spécifiques exceptions imminent (par estimation, si le dogue ou son prêteuse est persévérant ou unijambiste), “il n’y a annulé difficulté” à vadrouiller votre dogue davantage couramment, si toi-même en avez un, et l’prérogative possible peut augmenter là-dedans le éventuel.

Moyennant ma quartier, je vais appuyer la largeur et le succession d’Ambly pour Archie, Finn et Flicka, ma équipe de chiens ludiques. puisque ils sont Reniflez, galopez, secouez et secouez, j’espère que certains construirons des autobiographie et des garçon durables derrière certains intégraux, même au fil des années.

Kaeberlin a sincère que le Croc Aging Project s’efforçait de retenir des sujets supplémentaires. Si toi-même souhaitez voir votre dogue, toi-même trouverez des informations par ici.

Inscrivez-vous à la newsletter Well + Being, source de conseils d’experts et d’astuces simples pour bien vivre au quotidien

Leave a Comment