Gardez vos chats à l’contenu boucle h

Représentation : Implications dans la économat et la complexion autorisée
Appréciation Contrecoup

Intérêt : Daniel Herrera

La prochaine jour que toi-même enfoncerez votre grillage attardé dans consentir votre minet pitance son liaison accoutumée, toi-même voudrez éventuellement échafauder à inaccoutumé. Moyennant les chats, le truffé air est empli de facultés indésirables. Textuels que les risques d’puanteur et de sangle de maladies, et la fiabilité libre de rejeter et de renverser des bêtes sauvages, lesquels il a été confirmé qu’sézigue capot le chiffre d’bêtes indigènes et entraîne un descente de la biodiversité.

Une journal recherche manigance par des chercheurs de l’Conservatoire du Maryland conclut que les humains sont les importants responsables et que ces risques peuvent créature remarquablement réduits en possédant les chats à l’contenu. L’examiné de l’recherche a administré les occasion du DC Cat Count, une examen à éternelle filière de Washington, DC, qui a publié 60 caméras de la gibier activées par le progrès réparties sur 1 500 sites d’digitalisation. Les caméras ont interprété ce lesquels les chats se nourrissaient et ont montré comme ils interagissaient derrière la gibier locale, spectateur les chercheurs à apercevoir aussi les chats et d’étranges bêtes sauvages sont présents entre certaines régions, seulement absents entre d’étranges. Le papier a été publié Le 21 brumaire, entre le bulletin Frontières de l’ethnographie et de l’variation.

“Nous-mêmes avons proverbial que la calcul norme de prédire des chats domestiques à Washington, D.C., est de 61 % au même soulane que les ratons laveurs – le vecteur de persévérance le surtout fructifiant d’Amérique – 61 % se chevauchant spatialement derrière les renards rouge et 56 % se chevauchant derrière les opossums de Virginie, intégraux quelques qui se chevauchent spatialement derrière les opossums de Virginie”, a carré Daniel. Herrera, chansonnier administrateur de l’recherche et doctorant au Paroisse des sciences et technologies de l’décor (ENST) de l’UMD. “En laissant nos chats aspect, nous-mêmes mettons à elles complexion en danger. gentilhomme fortune.”

En surtout du fortune d’lumière aux maladies qu’ils peuvent produire aux humains de à elles descendance (également la persévérance et la toxoplasmose), les chats d’apparent menacent la gibier assujetti. L’examen DC Cat Count a montré que les chats qui sont autorisés à se accompagner à l’apparent partagent puisque les mêmes espaces derrière et chassent la mince gibier locale, y pénétré les écureuils soûl, les tamias, les chatons, les marmottes et les souris à pattes blanches. En chassant ces bêtes, les chats peuvent tempérer la biodiversité et détraquer la complexion de l’biotope.

“En masse de peuplade croient indûment que les chats chassent des origines non indigènes littéraux que les souris, après qu’en acte ils préfèrent rejeter de petites somme indigènes”, a illustré Herrera. “Les chats tiennent les rats fors de vue par effroi, seulement il n’y a franchement aucune renouvellement qu’ils contrôlent les populations de rongeurs non indigènes. La tangible sollicitude est qu’ils éliminent les populations indigènes qui procurent des avantages à l’biotope DC.”

En vague, Herrera a certain que la assemblée d’bêtes sauvages est liée au humide sylvestre et à l’arrivée aux large libres. D’dissemblable portion, la assemblée de chats derrière ces mine naturels a petit seulement a augmenté derrière la épaisseur de la patrie généreuse. Il dit que ces associations vont à l’opposé des arguments continuateur desquels les chats en vacance interfèrent facilement derrière un obligation originaire entre l’biotope en chassant les bêtes sauvages.

“Ces rapports d’appartement indiquent que la mercatique des chats est considérablement aventureuse par les humains, de préférence que par des facteurs naturels”, a illustré Travis Gallo, maître adjoint à l’ENST et assemblée de Herrera. “Existant donné que les humains influencent fortement l’soulane où se trouvent les chats entre le étude, les humains déterminent puisque le comparaison de fortune lesquels ces chats sont confrontés et l’élévation des blessures qu’ils causent à la gibier locale.”

Herrera porté les propriétaires d’bêtes à possession à eux chats à l’contenu dans déjouer les conférence potentielles pénétré à eux bêtes de présence et la gibier locale. Ses recherches indiquent que les chats sauvages courent le même fortune de saisir des maladies et de titiller le descente de la gibier assujetti, et ne devraient pas créature autorisés à se casser impunément là où le fortune d’interagir derrière la gibier est respectable – chanteur récit aux balises précédents dans des austérité géographiques sur l’soulane où les colonies de chats sanctionnées peuvent créature inévitable inévitable ou fixé.


Stipulation de non-responsabilité: AAAS et EurekAlert ! Pas directeur de l’rigueur des newsletters envoyées sur EurekAlert ! Par le angle d’organisations contributrices ou dans l’manipulation de toute interpellation via le establishment EurekAlert.

Leave a Comment