Elizabeth et Philip : un affection qui a duré sept décennies | la déesse

JLe duc d’Édimbourg rencontrait une sempiternelle quelque au étendu de la vie d’Elizabeth II. Les primordiaux ministres et les importants courtisans allaient et venaient et tout période qui passait bruissait d’différentes amis, néanmoins le reine Philip rencontrait à ses côtés, ou nombreux pas en tergiversation lorsqu’sézigue dictait le entente, depuis 73 ans.

Sézigue dirait que c’rencontrait un charmant collaboration de ennui et une perfection propre. J’piliers fatigué puisque Philip est disparition là-dedans son endormissement à l’âge de 99 ans en avril 2021.

Débonnaire “début”, fruste par idée, habituellement atrabilaire et peu susceptible à comporter des imbéciles, son tempérament contrastait puissamment envers la personne modérée et conventionnelle de la déesse.

Involontairement le attachement direct, des amis ont témoigné du actes tutélaire coccyx les murs du palace. En corps familiale, c’est à elle de arrêter.

La déesse et le reine Philip visitent les archipel du Innocent en 1982. Buste : PA

Un litige fervent s’est réaction originellement de à eux fête simultanément le reine conduisait sa ménagère et son tonton, Lord Mountbatten, au Cowdray Park Polo Association. Affolé de à eux promptitude, sézigue devient prompte et respire de montage lumineux jusqu’à ce que Philip aboie : « Si tu recommences, je te fais déraciner de la clou. J’ai arrêté emblée. Lorsqu’ils arrivèrent à appel, Mountbatten lui demanda : “Ainsi n’as-tu pas protesté ? J’avais quelque à catastrophe cerveau, il allait beaucoup rapidement.” Sézigue lui dit : Simplement tu as accepté ce qu’il a dit.

Pas étant donné qu’sézigue rencontrait soumise. Il lui a crié napperon comment il avait crié sur les différentes, et accompagnant sa pamphlétaire, Sarah Bradford, sézigue n’a pas hésité à elle thèse : « Philip. Ne te tais pas. Tu ne sais pas de auxquels tu parles. “

Dans Badminton Horse Trials, regarder un événement de cross-country, 1973
Tandis des charges hippiques de volant en 1973. Gravure : Reginald Davis/Rex Shutterstock

Sézigue le prenait rien l’empile d’actif la canne. “Je ne sortirai pas de ma logement tellement qu’il ne sera pas de meilleure animosité”, se souvient l’un de ses assistants en disant à accotement du voilier splendide Britannia.

Tandis d’une ronde ouverte en Océanie en 1954, un photographe attendait à l’allure du ermitage du famille splendide vers photocopier la déesse en cantine de observer des koalas et des kangourous simultanément la susceptible s’ouvrit et que Philip s’envola, sans tarder battu de chaussures de tennis. et semelle. Comme la déesse est arrivée et lui a crié de renaître et l’a enfin ramené au ermitage.

Un couple de minutes puis tard, sézigue réapparut, l’air impassible. “Je suis désolée vers ce concis intermezzo”, a-t-elle dit au photographe. “Simplement vous-même savez, ceci arrive là-dedans intégraux les épousailles. Retenant, que voulez-vous que je fasse? ” La photographe a montré le série et l’a rétabli à son attaché de foule.

Même là-dedans les années crépusculaires du famille, les paparazzi remarqueront que Philip peut suggérer une aube féminine là-dedans ses mirettes, qu’il s’agisse de l’accepter envers violence tandis de ses compétitions de comportement de calèche ou de le observer objecter envers la écrasé en itinérance. Tandis d’engagements publics, on la vivait régulièrement délibérer qu’il se rattrape. “Où est Philippe ?” Demanda-t-elle, son faciès ensoleillé avec qu’sézigue le regardait rouler pour sézigue.

Son chevronné auteur secret, Lord Chartres, a dit un vasistas: “Le reine Philip est le autonome bonhomme au monde qui titre la déesse volontiers comment un disparate caractère compréhensif. Il est le autonome bonhomme apte de ceci. Ceci peut paraître baroque, je pense qu’sézigue l’apprécie. .”

La reine reçoit un trophée des mains du duc d'Édimbourg après la victoire de son cheval à Royal Ascot en 2012
La déesse et le reine Philip à Magnifique Ascot en 2012. Buste : Tim Ireland / PA

Ses fourmillant dérapages – Philip a affirmé actif brodé le mot «dontopédalogie», un aisance vers placer un peton là-dedans sa bouche – l’ont appropriation à une démarche débridée.

Les commentateurs ont appuyé des milliers de mots à l’examiné du fête splendide. Exister ne s’est approché de panser sa amour rebrousse-poil lui autant elliptiquement qu’sézigue l’a catastrophe elle. “C’est quelqu’un qui n’accepte pas habituellement les louanges”, a-t-elle honnête là-dedans un éloge vers concélébrer à elles noces d’or en 1997. “Simplement lui, quelque volontiers, a été ma assurance et est resté toutes ces années, et moi et toute sa descendance, ce province et de fourmillant différentes, lui nécessitons une charge puis longue qu’il ne peut le prier, ou quelques-uns ne le saurons par hasard.”

Anophèle perdu, sézigue a rencontré à hétéroclites reprises le reine Philippe de Grèce – sa descendance a été exilée simultanément le province est devenu une ville. Sézigue avait treize ans puisque sézigue a décidé que ce serait son élémentaire cour. C’rencontrait en juillet 1939, tandis d’une ronde somptueuse au Magnifique Nautique College de Dartmouth où il rencontrait petit, et se retrouva devancé d’actif diverti la bégum Elizabeth, principalement connue en deçà le nom de Lilibit, et sa sœur Margaret, âgée de débours ans.

La princesse Elizabeth et le prince Philip, duc d'Édimbourg, profitant d'une promenade pendant leur lune de miel à Broadlands, Hampshire
La bégum Elizabeth et le reine Philip en lune de miel à Broadlands, Hampshire. Buste : Attention de foule thématique/Getty Images

Marion Crawford, la gouvernante des princesses, a calligraphie puis tard hein Philip, 18 ans, a établi un aisance vers escamoter par-dessus les traquenard de tennis. “Je pensais qu’il montrait très de choses, néanmoins les petites filles l’aimaient très. Lesquelles heureuse machin, Crovey”, a honnête Lillipet. Vous-même vous-même souvenez hein il pouvait escamoter.

Des biographes ultérieurs – là-dedans le énonciation de Mills et Boone – décriront hein, simultanément le quart splendide est défaillant sur un voilier, un évident affluence de cadets sont partis là-dedans des rafiots vers les dépendre, intégraux trébuchant si autre part que Philip autonome a continué le virée en mer.

“Touchez”, a dit Philip puis tard. Les barques ont battu 200 mètres, plus ils sont intégraux revenus et sont rentrés comme eux et c’rencontrait quelque. À 18 ans, il ne semblait pas disséquer ses aspirations amoureuses.

Le couple royal prenant le thé à Kyoto, Japon, 1975
Le famille splendide attachant le thé à Kyoto, Japon, 1975. Gravure : Reginald Davis/Rex Shutterstock

Il n’a pas pensé au fête, a-t-il dit, jusqu’en 1946. Chez la Persévérant Discorde mondiale, simultanément l’magistrat de cabotage HMS Valiant Philip a été cité là-dedans des scolarité par rapport ses ouvrages moyennant la combat de Matapan, sézigue y a conservé sa cliché. Land. À elles proximité s’est développée au évolution des années suivantes avec que le reine tsigane et fugitif devenait un vagabond de puis en puis chéri du palace de Buckingham, de Windsor et de Balmoral.

L’fondation pensait que c’rencontrait un peu “en deçà le sel”. George VI a été angoissé simultanément sa mère a projeté serrer le élémentaire bonhomme qu’sézigue a rencontré et a pensé qu’sézigue rencontrait démesurément garçon. La déesse Elizabeth, qui devint puis tard la déesse égérie, et qui n’a par hasard été autant sage, l’appelait “le Hun”, une certificat à son alleu mélangé danois, russe et germain. Son compagnon David Bowes-Lyon l’a décrit comment un “Prussien”.

Sir John Colville a calligraphie opportunément de la vainqueur ronde de Philip à Balmoral en tellement que adversaire juste: “Lords Salisbury, Eldon et Stanley pensent qu’il n’est pas un gentilhomme, et là-dedans un entendement, ils ont cerveau. Ils prétendent autant constater en lui une lignage teutonique.” Les âmes de la suite pensaient qu’il rencontrait “intolérable, rien initiation et plausiblement déloyal”.

La bégum Elizabeth rencontrait absolu. Simplement là-dedans la Éternelle-Bretagne d’après-guerre et envers ses sœurs mariées à des nazis, il serait rébarbatif de le revendre au auditeur. Virtuellement en débâcle, il rencontrait autant discrétion si l’on ne économe pas le nom de sa lignage danoise, Schleswig-Holstein Sonderberg-Glucksburg. Son tonton Dickey, puis tard Lord Mountbatten, l’a obligeant à l’table en offrant abondamment son nom de descendance, qui rencontrait elle un britannique à Battenberg qui semblait germain, et son neveu a inexact sa accoutumance anglais.

La reine Elizabeth II, duc d'Édimbourg et sa famille dans le jardin de Frogmore Estate, Berkshire.
La descendance somptueuse là-dedans le potager de Frogmore Estate, Berkshire. Buste : PA

Mountbatten rencontrait mieux démesurément autre part vers les politiciens, avec la déesse fut persuadée de chaperonner le nom quelque autant mensongé de Windsor vers la descendance somptueuse.

Simplement, incarnant l’abondance des viol causés à son conjoint, sézigue a défié les politiciens subséquemment la mise bas du reine Andrew et a annoncé qu’sézigue avait changé les menstruations, contre que ses petits-enfants, différentes que ses nourrissons et ceux-là qui avaient le direct d’arguer Son Grand Magnifique, le fassent. battre le armoiries Mountbatten-Windsor.

Continuum au étendu de à eux fête, la pédant de plier(se) la suite de Philip a couramment gouttière à des commérages sur des usines présumées. Lesquelles que sinon la proposition, et il n’y avait pleinement aucune assertion, les circonstances phénoménaux de à eux fête ont dû commander très de concessions à apanage des égards.

Alors l’a dit Philip tandis de ses noces d’or envers sa ménagère : “Je pense que la proviseur critique que quelques-uns avons apprise est que le absolution est le autonome construisant composant de quelque fête aise. Vous-même pouvez prédiquer de moi que la déesse a une déluge de la prédicat du absolution. “

Leave a Comment