Découvrez les primordiaux cheptel sur Cosmos depuis la vie aux pôles – ScienceDaily

Les étonnantes stratégies de conservation des individus marines glacés peuvent secourir à annoter pardon les primordiaux cheptel sur Cosmos ont pu manoeuvrer surtout tôt que ne le suggèrent les fossiles les surtout séculaires, continuateur de nouvelles recherches. Ces primordiaux cheptel obligeants et aujourd’hui disparus ont probablement découvert certaines des périodes les surtout dures, les surtout froides et les surtout glaciales que le monde ait par hasard connues. L’expertise a été publiée là-dedans la certificat La histologie du perturbation ordinairepublié cette semaine (12 octobre 2022).

Les archives fossiles placent la vie animale la surtout initiale sur Cosmos il y a 572 à 602 millions d’années, continuum avec le monde a émergé d’une formidable ère glaciaire, pendant que les exercices moléculaires indiquent une début hâtive, il y a jusqu’à 850 millions d’années. Si ceci est établi, ceci signifie que les cheptel doivent possession survécu comme une variation composée par étranges périodes glaciaires mondiales, supposé que de grandes parties ou des parties entières de la univers voyaient recouvertes de consommation (agate de neige et rond humaine), abondamment surtout éternelle que par hasard. Si la vie animale incarnait apparue devanture ou comme ces périodes glaciaires sévères, sézig aurait rencontré des occasion avec les habitats marins modernes que l’on trouve aujourd’hui en Vertueux et là-dedans l’boréale, et aurait dialectique des stratégies de conservation équivalents.

Ballant des millions d’années, l’relâchement et la crampe des calottes glaciaires comme les périodes froides et chaudes ont buse à l’retournement de milliers d’somme animales et végétales spécifiques à l’Vertueux. Il pourrait en convenir élément contre l’retournement de la vie animale sur Cosmos. Avec que les régions glacés semblent aux humains les environnements les surtout défavorables à la vie, elles-mêmes sont l’devanture modèle contre enseigner le passé et la liberté de vie là-dedans l’création au-delà de à nous univers, avec les lunes glacées avec Amériques.

Le zoologiste navigateur et créateur notable, le Dr Huw Griffiths du British Antarctic Survey (BAS) déclare :

“Ce corvée met en adage pardon les gens cheptel des régions glacés sont invraisemblablement adaptables à la vie là-dedans et tout autour de la consommation, et quel nombre il peut certains avertir sur l’retournement et la conservation de la vie là-dedans le passé ou même sur d’méconnaissables planètes.

“سواء كانت حيوانات تعيش في وضع مقلوب على الجانب السفلي من الجليد بدلاً من قاع البحر ، أو الإسفنج الذي يعيش مئات الكيلومترات تحت طبقات جليدية عائمة كثيفة ، أو كائنات حية تتكيف لتعيش في مياه البحر بدرجة حرارة أقل من 2 درجة مئوية ، أو مجتمعات بأكملها موجودة في الظلام على مصادر الغذاء التي لا تتطلب ضوء الشمس ، تزدهر الحياة في القطب الجنوبي والقطب الشمالي في ظروف من شأنها أن تقتل البشر ومعظم الحيوانات الأخرى. لكن هذه الظروف الباردة والجليدية تساعد في دفع دوران المحيطات ، ونقل الأكسجين إلى أعماق المحيطات وجعل هذه الأماكن أكثر مناسب à vie “.

La consommation obscure couvre surtout de 19 millions de km2 des mers tout autour de l’Vertueux et 15 millions de km2 L’large boréale comme l’hibernation. En dessous probablement la agate de neige la surtout effroyable sur Cosmos, qui a duré de 50 à 60 millions d’années comme la variation Cryogénien (il y a 720 à 635 millions d’années), le monde complet (510 millions de kilomètres carrés) aurait été caché en deçà la consommation d’brutalement 1 kilomètre, purement il existe des preuves que cette consommation incarnait amplement délié à l’ligne équinoxiale contre supposer aux algues marines de tenir.

“Le anecdote qu’il y ait une si éternelle contraste là-dedans le conditions de l’halo de la vie animale compris les archives fossiles connues et les horloges moléculaires signifie qu’il existe d’énormes incertitudes sur la prétentieux et le recto d’retournement des cheptel”, déclare la co-auteure, le Dr Emily Mitchell, une paléontologue et environnementaliste à l’Faculté de Cambridge. “Purement si les cheptel évoluaient devanture ou comme ces périodes glaciaires mondiales, ils devraient agissant façade à des agression environnementaux extrêmes, purement iceux qui ont probablement contribué à astreindre la vie à latence surtout délicat contre tenir.”

“Entier avec ceci s’est résultat en Vertueux lorsque de la dernière variation glaciaire maximale (il y a 33 à 14 000 ans), de vastes quantités de consommation mezzanine ont embrasé les sources peu profondes, les rendant inhabitables, détruisant les preuves fossiles et grandissant les organismes là-dedans les intimité marines. Chances de prédire On les fossiles de cette vieillesse sont les moins probables, les zones protégées et la mer profonde sont les places les surtout sûrs contre que la vie se développe.”

Le Dr Rowan Whittle, paléontologue glacé au BAS et co-auteur de l’expertise, déclare :

“Les paléontologues se tournent régulièrement proximité le passé contre certains calomnie à auxquels ressembleront les devenirs changements climatiques, purement là-dedans ce cas, certains examinions les habitats les surtout polaires et les surtout imprudent de la univers contre certains secourir à voir les occasion que les primordiaux cheptel auraient pu voir, et pardon les individus glacés modernes prospèrent là-dedans ces occasion extrêmes. “.

Début de l’récit :

Matériaux Entrée de Enquête britannique sur l’Antarctique. Appuyé : Le foyer peut convenir détruit en allant du comportement et de la taille.

Leave a Comment