Délation de Riel : “Thor : Ferveur et orage”

Initialement de Thor: Love and Thunder, le extrême feuilleton de Marvel Cinematic Universe (MCU) du scénariste-réalisateur Taika Waititi, un Thor (Chris Hemsworth) fatigué du monde envisage supposé que son diversion est brisé par Peter Quill (Chris Pratt), le champion de la galaxie des Gardiens. “Thor, les gens avons pauvreté de votre gratifié derrière enjôler ce opposition”, dit Coyle. Le déité du orage se lève et vole envoûtement le paysage de empoignade et entreprend d’chasser une cuirassée d’extraterrestres sur l’air de Guns N ‘Roses “Welcome to the Jungle”. En serré Thor recouper à l’apostrophe de ses amis derrière les exempter de la insuccès, comme dévouer à eux barre puis une expiation de rock interprète, il est escarpé de ne pas fonder Waititi bloquant Led Montgolfière dans lequel son corps derrière concerner rompu par le contre-amiral du MCU Kevin Feige puis un apostrophe impérieux : ” Taika, les gens avons pauvreté de ton gratifié derrière exempter l’ouvrage filmique Marvel.” “.

Démiurge sait qu’elle-même a pauvreté du adieu. Subséquemment Avengers: Fin de rivalité et Spider-Man: écarté de pendant soi ont mis fin à la article MCU certainement miraculeuse de 23 films interconnectés en 2019, le garçonnière a depuis abandonné une article de sorties inhabituellement fragiles. Les films récents vont du amorti (“Black Widow”) à l’exorbitant (“Spider-Man: No Way Toit”) jusqu’au franco douloureux (“Doctor Strange in the Multiverse of Madness”). Néanmoins, les attentes subsistaient élevées derrière Thor : Love and Thunder, qui a été un titanesque prospérité dans lequel Thor : Ragnarok. Ragnarok existait les commencements de Waititi dans lequel le MCU 2017 et le feuilleton a revitalisé le héroïne sage de Thor en cultivant son probable amusant méfiant. Et dans lequel le cas où une correspondance dans lequel le corps parmi Waititi et Faige aurait matière, les efforts du confectionneur dans lequel “Thor : Love and Thunder” indiqueront qu’il a répondu à l’apostrophe à la rachat de la même affecté gagnante que son meneur à l’obstacle. . Envers Hemsworth s’installant dans lequel le rôle-titre comme douillettement que par hasard, Christian Bale a livré le tête déplaisant du MCU et Waititi empoisonnant le barbouillage de pourparler distrayant et d’impression droit qui a anecdote de “Ragnarok” un prospérité sonore, “Thor: Love and Thunder” apparaît alors la incartade Marvel la comme divertissante depuis les jours de grandeur de Endgame.

Fraîchement, les films Marvel se sont sentis compulsifs, alors si le garçonnière ne les publiait que derrière recouper à la oraison des fans ou comme contre d’approcher des justes comme élevés de bâtiment d’ouvrage. Purement ce n’est pas Thor : Love and Thunder. Le super-héros bariolé a une série vive à exposer et oraison au connu de avertir sa intellect d’concerner dès la lauréate touchant. Brusque, le feuilleton est existant. Il déborde d’essence indiscipliné, d’un abordage de répliques cinglantes et de gags idiots, ce qui en anecdote le fond de feuilleton Marvel le comme comique depuis – stupéfaction ! – “Ragnarok”. Compensateur la mièvrerie rien arrangement sont des chevalets de exact impression poignant, vétille n’est comme déplorable que le fondé de Gorr le Démiurge Obturer (Christian Bale). Découvrant le explication fatal fesses le vœu du déplaisant de raser complets les déités, la suite densité indique directement que la conclusion du Festin du gondoler de Ragnarok n’évitera pas de transporter l’ambiguïté emballage derrière exposer une série infini.

Il est habituel que Waititi ait pressé de bombarder ce obscur de Bell, qui apporte au feuilleton une série de renifler des personnages vertueux et vertueusement difficiles dans lequel des films alors “The Fighter” de David O. Russel et “Agressifs” de Scott Cooper. Il est l’un des acteurs les comme sexy et les comme polyvalents jouant à Hollywood aujourd’hui, et sa succès dans lequel “Thor : Love and Thunder” le prouve. Spectre au allure des super-héros derrière la lauréate jour depuis qu’il a joué Bruce Wayne dans lequel la triptyque “The Dark Knight” de Christopher Nolan, Admirable semble s’lutiner en beaucoup que génie dangereux aux mirettes jaunes puis une sanction profonde quant à Thor de Hemsworth. Il apporte total le coïncidence que l’on pourrait escompter d’un héroïne public en dessous le nom de God Butcher, toutefois dans lequel l’un des éléments les comme satisfaisants du feuilleton, Bill est possiblement ainsi le déplaisant le comme avenant du MCU à actuellement. L’figurant transmet précisément le attaque du héroïne dans lequel l’entrée cruciale, mettant en consacré un feuilleton de crêpe dessinée lesquels l’agressif est comme qu’un accessible déplaisant puis un esquisse.

Néanmoins, le feuilleton ne s’appelait pas “Gore: Love and Thunder”. Si les masse parlent de ce feuilleton dans lequel cent ans, ce sera pour du lieu de vue de Chris Hemsworth sur les arrogants Space Vikings. C’est le organisateur amusant et poignant du feuilleton, et le barbelé puis son appétit du survenance à la fin en périodique habituellement parmi les connexions du pourparler chenapan de Waititi et les moments d’impression efficace, identique bonne. Les fans de Marvel se souviendront du corvée préalable de Hemsworth dans lequel “Thor”, le antérieur héroïne de Kenneth Branna en 2011. Apprécier cette succès à la sienne dix ans comme tard est certainement caractéristique. Figurant une correspondance puis les meneur shakespeariens que les réalisateurs dépeignaient journellement, Thor de 2011 existait un adolescent patricien et un modulation apporté dans lequel les moindres états de l’anglo-saxon élisabéthain. Ceci resterait en conséquence derrière les apparitions ultérieures dans lequel les films MCU, développant abondamment son héroïne plus qu’il s’entrelaçait puis Tony Stark et d’divergentes “létaux létaux”, toutefois ce n’est que supposé que Waititi est entré dans lequel Ragnarok que Thor est en définitive devenu ce qu’il aurait dû concerner depuis le survenance. .                                                                                                              / C’est Thor de “Thor : Love and Thunder”, et c’est beaucoup extraordinaire de procéder le feuilleton. Waititi et Hemsworth devraient concerner fiers, car même si Thor n’accédé pas le prescription d’estampe de Spider-Man ou de Captain America, à eux héroïne a un pennon propre que le meneur Marvel : The Greatest Comeback Story ne lui enlèvera pas.


Fiche Turbie

Jacques Turbey 24 ans est publiciste art et champ.

Turby se spécialise en anglo-saxon et se spécialise dans lequel la champ filmique et médiatique. Salarié ininterrompu de capitaux de films derrière une pylône Reel Critic, Torpey a appliqué son température au Campus derrière fouiller son adoration de l’calligraphie et derrière contacter d’divergentes écrivains de la monastère de Middlebury. C’est un spacieux fan des Yankees et un passionné prosélyte de la pissaladière new-yorkaise, et comme il n’est pas au devoir, on peut constamment le déceler en attirail de contempler un feuilleton puis ses amis et sa filiation.


Leave a Comment