Concentrez-vous sur la foi : de brillants agents contre les élevage, la Espace | Foi et latitudes

A l’abordé de l’été, la ensemble juive se étudié contre les grandes fêtes. Rosh Hashanah, le nouveau an sémite et Yom Kippour, le fenêtre des expiations, commenceront fin septembre de cette période. Iceux-ci sont considérés quand quelques des jours saints les principalement superbes du timing sémite.

Le transformation de montage des jours saints commence comme le salaire d’Eloul, qui cette période a parvenu au résider du astéroïde le soirée du 27 août et se plant jusqu’au dimanche 25 septembre. Le leader fenêtre du salaire d’Elul (27-28 août) est moyennant “Rosh Hashanah Habimot” ou le Nouveau An des élevage (domestiqués).

Oui, pendant la mode juive, nous-même avons à satiété de “Nouveau An”. D’alentours diligent sûr Roch Hachana, qui tache le amorce de nos saintes fêtes (naissant le soirée du dimanche 25 septembre cette période). Néanmoins il y a moyennant un Nouveau An des Essieux (Tu-Bishvat), qui arrive en janvier la grand nombre des années, et un Nouveau An des Élevage.

Les masse lisent moyennant…

À l’préliminaire, Rosh Hashanah ha-Behmut incarnait un fenêtre où les pâtres déterminaient lesquelles de à elles cheptel paierait la octroi au Pagode. Sinon il y avait un pagode à Jérusalem, il y a principalement de 2 000 ans, il y avait des rituels pendant de laquelle les élevage existaient envoyés à flanc une tampon spécifique les uns puis les hétéroclites, et le dixième qui canal à flanc est marqué comme de la teinte, et on l’trajet l’bestiole “octroi”. . Détenir sûr, ces élevage de octroi existaient utilisés contre montrer des sacrifices pendant le pagode.

Je vais participer avouable – ça me perturbé à satiété. Même si les Israélites n’ont pas présenté de sacrifices d’élevage depuis principalement de 2 000 ans, je pense interminablement que c’est mal de le affaisser. Je ne crois pas que Logos ait oncques eu attrait, et n’ait oncques eu, de saigner des élevage contre un usage. Je pense que je ne suis pas le isolé de cette certitude entre les israélites.

C’est par conséquent il y a des Israélites qui célèbrent le Nouveau An en promouvant le aise bestiole. Ce interprétation de repos innovateur s’harmonise diligent comme quelque le interprétation d’Elul. Ce amplificateur est “Hisbah havish”, ou exploration de son âme, sentence sur soi et revanche des procès-verbaux, en montage des jours saints suprêmes.

Une matière de cette auto-réflexion doit contenir à nous fréquentation comme ces êtres vivantes, à la coup domestiquées et sauvages, lesquels nos vies dépendent. Le judaïté exige que nous-même prenions accaparement du aise de entiers les élevage lesquels nous-même avons la embarras et que nous-même ne les fassions pas autoriser. Ceci s’chandelier à l’établissement de la sensualité, donc qu’à l’établissement nationale des élevage de cercle.

Et nous-même redevons autant couvrir à l’intellection le aise des élevage sauvages qui sont moyennant des êtres de Logos et qui sont des éléments basaux de l’contexte qui soutiennent la vie magnanime. Certains ne faisons pas du bon couches comme annulé de ces élevage. Les humains provoquent des extinctions massives d’élevage et de plantes ; Certains ne totaux pas des agents appropriés de la étymologie de Logos. C’est afin objet que nous-même devrions entiers aborder pendant nos vies et constater quoi nous-même pouvons affaisser surtout.

Accroissement en septembre. Dans de copieux israélites dévot, du allié fenêtre d’Eul au vingt-huitième fenêtre d’Eul, le son du shofar retentira à la fin de tout fenêtre de semaine du obole du matinée. Ceci sert de “conservation”, un appréciation usuel que nous-même redevons spéculer à toutes nos procès-verbaux humaines, animales et écologiques.

De copieux israélites visiteront les cimetières chez cette rythme. Certains totaux appelés à spéculer sur à nous bien mortalité, à identifier et à prendre sur l’despotique de défrayer nos vies restantes valables et d’progresser nos procès-verbaux pendant le période qu’il nous-même post-scriptum.

Poésie la fin septembre, une semaine endroit le Nouveau An, nous-même commençons la rythme de ‘Seleshot’. Le bout silikhot, qui est le multiple de silisha, désigne une requête de déshonneur, mentionnant le affliction et le préférence de acquittement. Les israélites récitent ces prières du dimanche précédant le fenêtre de l’an jusqu’à Yom Kippour. Ceci signifie que la rythme de criblage de cette période se déroulera du 17 septembre à minuit au 4 octobre.

Une matière obligatoire des prières de Séléhot est la cheville continue des treize attributs de Logos, qui, suivant la mode juive, ont été révélés à Corbeille puis l’désordre du broutard d’or. Cette conte se trouve pendant Déplacement 34:6-7. Ces adjectifs sont généralement récités en judaïque, et toi-même ne voyez éventuellement pas qu’il y en a 13. Néanmoins revoici la thème :

1. Hachem (le nom incompréhensible de Logos)

2. Hachem (le nom convenu de Logos)

6. Erek a-payim (Oblongue contrit)

7. Ve rav hesed

9. Notzer hesed la-lafim

10. Ne dites pas Avon (le acquittement de l’népotisme)

11. Va-fe-sha (L’invasion)

13. Ve-nakay (Celui-ci qui purifie)

Pour les triade élémentaires attributs des treize attributs des Mieux Brillants Noms de Logos ? Continuateur le Talmud, les disparates noms de Logos se réfèrent à disparates attributs. Logos cataclysme indulgence à la coup face à les péchés et puis les péchés, cependant Logos est moyennant le prêteur de l’foule. Je crois que nous-même, les humains, redevons nous-même lancer d’participer principalement quand Logos, d’participer magnanime et magnanime et prévoyants en diligent derrière entiers les hétéroclites hommes vivants comme de laquelle nous-même partageons cette foule.

Lors que nous-même passons de l’été à l’arrière-saison, il est période contre nous-même entiers de spéculer à nos vies et de spéculer à la exécuter lesquels nous-même pouvons surtout nous-même ausculter comme nos familles, nos amis et nos voisins, donc qu’comme les élevage pendant nos vies et qui nos vies dépend de.

Emily Bert-Hedrick est la administratrice de la monastère Beth Tikva.

Leave a Comment