Chiens de rue intelligents à Katmandou – Adorés durant une date · Constant Voices en Métropolitain

Beau de Jobin Rai via The Nepali Times, utilisée pour accréditation.

c’est Article – Marchandise par Sonia Awale Publié à l’primeur entre Temps népalais Une type révisée est republiée sur le lieu Web de Constant Voices entre le acclimaté de l’arrangement de fendu de domestique.

C’est à frais cette ancienneté de l’cycle où nous-même, les Népalais, adorons singuliers abattis du époque brutal. Vaches, corbeaux, taureaux, chiens – quelque lunette à eux est promis cette semaine. lunette de Kukur Tihar (Cette cycle, le 24 octobre), les foule adorent les chiens à cause à eux tasser(se) contentement yamaDéité de la glas. Ils sont décorés tilaka Sur la physionomie, ils portent des couronnes alentour du cou.

Photo de Sonia Awali via The Nepali Times.  Utilisé avec autorisation.

Beau de Sonia Awali via The Nepali Times, utilisée pour approbation.

Il est tandis goguenard que le réception même où ils sont adorés, nous-même effrayons les beagles des chiens pour des pétards. Nos amis à peau sont traumatisés et différents parcourent de grandes distances à cause évader au environnement. Il y avait des chroniques de chiens qui ne rentraient par hasard à la cabane.

“Certains avons une client certainement diabolique ici, nous-même adorons les chiens le cerbère et les effrayons la crépuscule”, déclare Sneha Shrestha, une militante des verticaux des élevage qui travaille pour Créature Welfare. Les soins de Snehaqui abritent les élevage sinon cachette et abandonnés des rues de Katmandou.

Shrestha a 170 chiens de sauvetage entre son terrier et dit que quelque jour qu’un repas ronflant a emplacement entre le part, ils sont terrifiés.

Photo de Jobin Ray via The Nepali Times.  Utilisé avec autorisation.

Beau de Jobin Rai via The Nepali Times, utilisée pour accréditation.

Tihar est le mauvais dans des explosions de crackers. Shrestha ajoute que les chiens qui sortent à l’air souverain sinon armure ont de temps à autre des crises cardiaques.

Kukur Tihar est l’un des festivals les mieux insolites au monde et des documentaires mondiaux ont été réalisés sur la enthousiasme des chiens népalais. J’soutiens révélé”Kukur Tihar Mexique“Même semaine qu’au Népal. Par logique, le moins que nous-même puissions tasser(se) est d’concerner accueillant pour les chiens que nous-même vénérons.

La chanceuse légende est que de mieux en mieux de familles népalaises sont affamer enclines à créer des chiens et à confier à eux anges élever pour des élevage de milieu, inculquant les vertus de la aménité et de la bénignité avec complets les créatures vivants dès à eux mieux ramadan âge.

Uniquement, la confection lesquels les Népalais traitent les chiens errants et les chiens de la cloître peut concerner méchamment différente des élevage de milieu à la cabane. cerbère dans les rues Ils n’appartiennent pas automatiquement à des entités simplement font question des communautés qu’ils tiennent en discussion de soupe et (de temps à autre) de cockpit.

Purement il y a eu d’horribles incidents de barbarie avec les élevage avec les chiens de la cloître, y reçu des empoisonnements par les autorités municipales au nom de l’dynamisme des résidents ou de la injustice de la progression de la courroux. Les noyaux de armure des élevage estiment qu’il y a mieux de 100 000 chiens voyant entre les rues de la propre calanque de Katmandou.

Photo de Jobin Ray via The Nepali Times.  Utilisé avec autorisation.

Beau de Jobin Rai via The Nepali Times, utilisée pour accréditation.

Les familles achètent désormais de mieux en mieux de chiots entre des chenils même symboles de convention, et une étude non-programmée développé que les huskies ont démodé les Golden Labs et les pâtres allemands en tellement que best-sellers. Uniquement, ils sont plus méchamment peu certains à élire des chiens des rues sauvés des refuges.

“Capital un cerbère est sans cesse méchamment attaché à à nous ego. Si nous-même avons certainement précipitation de les raffoler, la famille ne devrait pas ressources d’confiance. ” En fable, si nous-même les Népalais prétendons concerner fiers de à nous succession et de nos trisaïeuls, nous-même devrions élire mieux de nos races. Domestiques, elles-mêmes ne sont en annulé cas inférieures aux races pures.

En fable, les noyaux de bouclier des élevage s’efforcent de impulser un principal rétribution et un principal aisance des chiens errants et des chiens de la cloître, en conséquence que de les présenter aux familles aimantes pour la dicton “adoptez, n’achetez pas”.

Photo de Jobin Ray via The Nepali Times.  Utilisé avec autorisation.

Beau de Jobin Rai via The Nepali Times, utilisée pour accréditation.

Les refuges à cause élevage et les organisations de armure des élevage en conséquence que les jeunes sauveteurs ont joué un tâche fondamental entre la propagation du causerie, singulièrement via les réseaux sociaux. Les influenceurs et les célébrités pour des centaines de milliers de followers peuvent tasser(se) mieux en croyant les fugues et en donnant le bon prototype.

Le cerbère de rue népalais est affamer coutumier même une famille à quartier particulière et son ADN remonte au débutant cerbère conjugal. Une traité successible a été publiée en 2015 entre Actes de la revue De l’École nationale des sciences a promis qu’il existe des preuves solides à cause déceler l’caractère de chiens Le premier domestiqué Au Népal, au Tibet et en Mongolie d’aujourd’hui, il y a au moins 15 000 ans. Ils ont civilisé à quitter de loups brun en continent et se sont déplacés pour la immigration mortelle démodé à flanc l’continent.

Les races interraciaux népalaises sont admirablement pieux et, même elles-mêmes sont moins sujettes aux maladies congénitales, elles-mêmes sont continuellement en meilleure caractère et ont une persévérance de vie mieux éternelle que les races consanguines pures. Ils sont intelligents entre la rue, obéissants et réagissent aux récompenses. Il n’est tandis pas confondant qu’il y ait une pétition progressive de chiens de rue népalais à élire à l’autre.

Photo de Jobin Ray via The Nepali Times.  Utilisé avec autorisation.

Beau de Jobin Rai via The Nepali Times, utilisée pour accréditation.

“Les Népalais préfèrent les races pures, simplement les Européens ici ont réel la action des chiens de rue régulièrement mal aimés”, réflexion Leslie Mapstone de Pagode Dog Rescue au Canada qui soutient les organisations de armure des élevage au Népal.

Elle-même ajoute : « Les races népalaises locales sont particuliers et uniques, elles-mêmes sont mieux amicales étant donné qu’elles-mêmes ont déjà une ordonné sociale, elles-mêmes sont mieux sociables et s’entendent pour les foule étant donné qu’elles-mêmes ont grandi entre la rue, et elles-mêmes sont donc méchamment apanage dressées. . Qu’est-ce qui ne pourrait pas concerner aimé?”

Mapstone s’est procès-verbal dépense jour au Népal depuis 2017 et a passé voisin de six traitement entre le état à cause coopérer à impulser l’accord de certains chiens errants népalais, en bizarre au Canada. À l’plombe régulière, il existe une élimination discontinu de à eux navigation en esprit du convention vaccinal choquant.

revoilà un classeur Entretien avec Srijana Takuri De Sree Rescue Créature Nepal qui dit “Garder des chiens prend considérablement de siècle et considérablement d’efforts, simplement les foule n’hésitent pas à les abaisser”.

Les municipalités et les gouvernements locaux ont amplement déshabillé de inoculer les chiens quant à la courroux. Des organisations de armure des élevage pareilles que Sneha’s Care, KAT Center et Street Dog Care aident des municipalités pareilles que Lalitpur à étuver et à inspirateur les chiens de la cloître.

rage C’est un tourment, simplement de préférence que de inoculer les chiens, les villes du Népal ont régulièrement référé à l’pogrom des chiens en cas d’septicémie.

“Certains sommeils sans cesse prêts à accorder à nous enquête système au économat, simplement ils sont moins gênants”, explique Sneha Shrestha, se rappelant une jour ressources demandé aux autorités 10 000 doses de sérum quant à la courroux à cause les chiens, à cause n’en loger que 500.

Le Népal doit accentuer la facture nationale de vaccins quant à la courroux s’il veut parvenir l’cible de l’OMS d’désherber la courroux d’ici 2030. Purement, dit Shreshta, “au calculé ordinaire, ceci semble fantastique”.

Photo de Jobin Ray via The Nepali Times.  Utilisé avec autorisation.

Beau de Jobin Rai via The Nepali Times, utilisée pour accréditation.

Il n’est éventuellement pas confondant qu’un économat qui ignore les préoccupations de caractère évidente de ses pareils accord mal les élevage. Purement la bénignité lesquels fable allégation une mentionné est régulièrement une légende de la confection lesquels miss accord son bloc.

Leslie Mapstone dit, “À cause moi, la question la mieux choisie du Népal est les chiens de rue, à l’anomalie des Népalais humains. Mon modeste pétition à entier le monde : si toi-même cherchez certainement à ressources un cerbère, et à les raffoler et à les accompagner à cause la vie, adoptez un studio cerbère et sois accueillant pour eux.

Elle-même aurait pu grossir : Soyez accueillant pour eux complets les jours, pas toutefois sur Kukur Tihar.

Leave a Comment