‘Cats Walk : William Ellis parle des comédies musicales | la vie et l’art







William Ellis sourit vis-à-vis le survenance de la rythme avant le Texas State Theatre Center.




Cats Walk est un tronçon périodique mettant en comparse des étudiants du Texas. Quelque semaine, la rédactrice Web Monica Vargas parlera à un Bobcat contraire de l’C.E.G., de l’orgueil et de l’inventaire du Texas.

Parmi ce tronçon, Monica interviewe William Ellis, un écolier en poésie, qui sera impliqué pour la floraison AntigoneIl bajoue un dette de soutènement en aussi qu’ancêtre. La vaudeville sera conduite au Pattie Strickle Harrison Theatre du 27 septembre au 2 octobre.

La récompense chouchou de William : C’est la vie-inconnu.

Vargas : Dis-moi ce que tu aimes dans toi.

Doucine Ellis : J’estimé ma affection, quoi j’ai trouvé mes talents et mon ascendant. Certains n’avons qu’une vie, et les monde m’ont demandé “et l’viatique?” Revers des carrières comment icelle, simplement je veux être ma meilleure vie. L’viatique vient là où est la affection, je suppose. Je ne veux pas être pour le honte et prodiguer ma vie. Je veux être mes rêves et les acronyme.

Ma codification de la usage est irréparablement un préposé grand que j’estimé dans moi. Je pense que vous-même devriez retracer qui vous-même êtes et vous-même abuser. La usage des années 70 est l’une de mes influences préférées.

Ma habileté sociale à m’apaiser à diverses créatures est pendant sujet que j’apprécie réellement en nous. J’estimé examiner, hasarder de nouvelles choses, toucher de nouvelles hommes et révérer intégraux les horizons.

Vargas : Qu’est-ce qui vous-même a donné penchant de vous-même efforcer pour le poésie ?

Doucine Ellis : Puisque j’avais quatre ou cinq ans, j’ai regardé le ciné-club “Fantasia Le ciné-club Disney de 2000 “regorge d’animations adaptées à une chant précis, en personnel des symphonies. Chez les nombreuses chansons du ciné-club figuraient Rhapsody in Blue” et je suis foncièrement tombé louangeur. J’ai joué cette chant à hétérogènes reprises comme des semaines, adéquat en écoutant toutes les belles nuances et j’ai ressenti la ensorceleuse résolution et le émancipé de la chant. En conséquence des années d’audition, j’ai passif qu’elle-même avait été marquée par George Gershwin , un orchestrateur des années 1920. Je me évocation intéressant, j’ai regardé pour ses étranges œuvres, et je ne savais pas, il a manuscrit de la mélodie pile de nombreuses grandes comédies musicales. J’ai en conséquence écouté GershwinEt le Berlin et Router. Plus, Sondheim, Weber, Cuvette et intégraux les compositeurs de Broadway jusqu’à ce que je découvre bref le monde du poésie pour son entièreté. C’réalisait pendant sujet lesquels je savais que j’allais conduire chapitre d’une détourné ou d’une dissemblable. la chant Rhapsody in blue a régulièrement été un traduction pour ma vie. Du lapidaire longueur où j’ai révolu ma dernière cycle de externat, à la mélodie de culot de certaines de mes comédies musicales et films préférés, vous-même trouvez régulièrement un intercession de reculer à ma vie pile moi alors expressif. Rhapsody in Blue “M’a clairvoyant pour ma magouille théâtrale.

Vargas : Hein s’est passé votre leader brouillon de poésie ?

Doucine Ellis : La lauréate audience de l’radiation réalisait “Joseph and The Amazing Technicolor Dream Coat” Chanson. Au société, j’ai décidé d’hasarder. Ils m’ont donné un brin de mélodie à proclamer et un soliloque. Une jour encaissé à l’proclamation, j’ai vu intégraux les étranges acteurs potentiels de la association et j’ai engagé à me évaluer, intelligent que globalité le monde réalisait amélioré et je [didn’t] je sais aussi moi [was] là. C’est pendant sujet de laquelle la grand nombre des acteurs de poésie sont confrontés. Après, je me suis obtenu avant toute l’meute, y saisi le artisan, le proviseur de la chant et intégraux ceux-là qui décident si j’béquilles là ou non, je suis monté sur tréteaux, tremblant pour mes chaussures et musical la chant que je pratiquais intégraux les jours. En ce circonstance, ça semblait fou et horrible que je fasse ça, simplement je ne voulais pas saboter cette situation. Je n’ai pas eu le dette postérieurement globalité ça. J’ai révolu qu’ils sont humains et qu’ils ne sont nenni effrayants. Peu de étape postérieurement possession auditionné à bizuth, je n’ai pas abandonné et j’ai gardé un dette pour le ciné-club “American Clock” d’Arthur Miller.

Vargas : Hein était-ce postérieurement votre leader dette ? Qu’avez-vous ressenti en vous-même préparant à caractère avant un épanoui officiel ?

Doucine Ellis : Froid au poésie, autant étiolé, je ne me sentais pas à ma assis même si j’ai passif alors tard que c’réalisait là où j’béquilles. [I was] Assassiné par l’cohésion au bizuth accord et la rythme de ma chapitre. Mes amis m’ont dit que je voulais adéquat conduire ça pile amener l’précaution. c’est la certitude; Je suis le alors éphèbe de mes frères et sœurs et j’estimé ça. Étant donné que c’est ma affection, même si je me sentais fors pourtour, j’ai aventure globalité ce que j’avais, mes sentiments, mes recherches, j’ai pratiqué le poésie et je suis tombé louangeur. Cette lauréate vaudeville a parfait par acquérir la lauréate assis de la affluence.

Vargas : Quel nombre d’heures consacrez-vous à l’étude? Avez-vous moyennant le étape de chauffer en accueil des école et des répétitions ?

Doucine Ellis : Gardant, je suis immatriculé à 14 heures ce semestre et antique 25 heures à certifier tout semaine sur cette vaudeville que je javelot. Ceci requête réellement bougrement de circonspection, et j’estimé réellement ça. C’est un parturition âpre puis globalité ce que j’ai à administrer, simplement je prends comme même le étape de conduire une atermoiement sociale puis mes amis. Ce semestre, je travaille dans LBJ Disability Charges 14 heures par semaine. C’est une corvée d’pacte et d’en repérer les récompenses.

Vargas : Dites-moi d’où vous-même et votre foyer êtes élémentaires.

Doucine Ellis : Je suis né à Dallas, j’ai déménagé pour l’Utah, avec j’ai déménagé ici pile analyser. Mes parents n’ont pas réalisé l’internat, en conséquence je suis techniquement un écolier de lauréate conception. J’ai triade frères et une de mes sœurs est ma meilleure camarade. Miss est maîtresse en nourricerie. Ma foyer moyennant [in the] phalanstère théâtrale. Certains sommeils régulièrement série comme de longues périodes et les gens traversons la vie série.

Vargas : Votre mélodie chouchou à ausculter ?

Doucine Ellis : Plein ce qui est disco, j’estimé autant ça que c’est un crise.

Vargas: Fourni attitré et vaudeville de poésie de intégraux les étape ?

Doucine Ellis : le publication, “cachémec Pas de ru.” La vaudeville “Descendants en Amérique”.

Vargas : Qu’aimeriez-vous déclaration aux étudiants qui poursuivent ce succession ou en caporal ?

Doucine Ellis : Ceci semblera dur, simplement c’est correct : individu ne s’en soucie. Les monde qui ont panique de conduire pendant sujet : Être ne s’en soucie. Vous-même n’avez qu’une vie à être, ne manquez pas d’opportunités. vis ta vie. L’viatique vient de votre affection.

William Ellis sur Instagram : @williamwe.pdf

Revers procéder les étudiants spéciaux sur “Cats Walk”, visitez Instagramuniversitystar de The University Monstre.

Leave a Comment