Côte wesleyen | “Thor : Love and Thunder” accédé pour une extase électrique

c/o Disney

Cet traité contient des spoilers contre “Thor : Love and Thunder”.

Le neuf complémentaire à l’abîme filmique Marvel (MCU) est survenu au entredeux d’une typhon cet été pour “Thor: Love and Thunder”, le quatrième dramatique mélopée de Marvel. Subséquemment une spacieux querelle au courant de l’été, “Love and Thunder” arrive sur Disney + le jeudi 8 septembre.

Le dramatique est créé par Taika Waititi, qui revient au MCU alors entreprenant identiquement créé “Thor: Ragnarok” en 2017, et voit Thor (Chris Hemsworth) heurter son ex-petite protectrice, le Dr Jane Foster (Natalie Portman), qui a accepté un prévision de peuplement périodique de palestre IV. . Jane se rend à New Asgard, la cité norvégienne où les habitants de Thor se sont installés, espérant que le asseau de Thor, Mjolnir, pourra la tranquilliser. Tandis que le asseau s’cloué à Jane, la transformant en The Mighty Thor, lui-même et Thor doivent subséquemment boursicoteur peloton pour d’méconnaissables “Ragnarok”, Valkyrie (Tessa Thompson) et Korg (la scrutin de Waitity), contre exposer le coût acerbe de Marvel, le barricader. de Juge (Orthodoxe). Sonnaille). Gore jure de assassiner intégraux les démiurges de l’abîme alors la percé de sa mère Love, et kidnappe les chérubins de New Asgard et les emprisonne comme le monarchie des ombres.

À en estimer par le chance vibrant de “Ragnarok” en 2017, les attentes présentaient élevées de la portion des fans inconditionnels de Marvel et des téléspectateurs occasionnels contre le semblable circulation de Waititi comme le MCU. “Love and Thunder” essaie assurément de réveiller certaines des vibrations positives de “Ragnarok”, pour “Sweet Child o’ Contenance” de Guns N’ Roses figuré en agréable situation comme le dramatique contre montrer une poivre de regret. Le empire burlesque de “Ragnarok” revient identiquement comme la grand nombre des blagues de “Love and Thunder”, actif que certaines échelons de arlequinade ne correspondent pas à ce à auxquels Waititi s’vivait académique.

Un bien où “Love and Thunder” ne perd pas de son pompe, uniquement, est le ardeur de quelque séduction de vue. Waititi sait pleinement comme épargner sur la peinture, et lui-même apparaît comme intégraux les looks et arrière-plans, reflétant le discernement compétiteur que le dramatique cirque d’évoquer. Puisque Thor & Co. En atteignant le monarchie des ombres contre exposer Gorr, Waititi lacet diminuer toutes les bannière de la sortie, transformant entier l’abri en obscur et pâle contre apparaître l’ténèbres des droits d’confusion de Gorr. C’est un différent fortement tragique qui vous-même incident discerner combien le dramatique peut sauter d’joyeux à un données à appartenir mobile comme le talonnant.

Cependant les inquiétudes à propos de le ton ambulatoire du dramatique, les mémoires émotionnelles du dramatique restent crédibles renvoi aux bonnes performances de la répartition, pour Portman en étonnant extrêmement actif présenté. À son renaissance au MCU, Portman se tient debout pour renvoi pendant qu’lui-même dépeint les derniers jours de la vie de Jane, donnant au locuteur la hauteur qu’il force. Le cœur et l’âme de Portman vont comme cette diversité de Jane, en étonnant comme les tréteaux où la embarrassé outillage de Jane s’effondre et où le incident de sa percé tombante devient sensible. La lien de l’conte à Jane pendant que la suite passionnelle du dramatique réussit en intelligence de la embarrassé de la triomphe de Portman, qui est hausse par sa chimie pour Thor Hemsworth et les contraventions parmi le prime des personnages centraux.

Le casting de “Love and Thunder” a l’air à la coup antédiluvien et coût : entier au mince du dramatique, Waititi apporte à Thor de authentiques personnages et des visages familiers pour laquelle interférer, littéraux que Zeus (Russell Crowe), le roi des Olympiens et les Gardiens de la ciel. , qui apparaît sobrement Originellement du dramatique. Et Jane n’est pas le particulier locuteur à refluer des un couple de primitifs films de Thor : l’ami d’début de Thor et fonceur Asgardian Sif (Jaimie Alexander) a identiquement été ramené.

Apanage que les méconnaissables compagnons de Thor n’aient pas aussi de durée à l’abri que comme “Ragnarok”, à eux moments à l’abri sont amusants à considérer, en étonnant pour le jeu agile que Waititi inclut via Valkryie et Korg. Valkyrie, désormais roi de New Asgard, flirte ouvertement pour les femmes, donc que Korg apparaît à la fin du dramatique chez gardant un condisciple géniteur. Apanage que ces tréteaux n’aient pas la distinction d’appartenir agitées, elles-mêmes constituent régulièrement des étapes importantes contre les films Marvel aussi de supposer plus d’acteurs à l’lendemain.

Hemsworth est encore à l’content que Thor comme ce dramatique qu’il l’vivait comme Ragnarok, travaillant le démiurge du tempête pour une confort burlesque naturelle comme auquel l’sculpteur s’modéré actif pour un réel application contre Jane. Apanage que “Love and Thunder” ne semble pas encore inédit contre le artillerie Marvel que “Ragnarok”, il préserve le penchant de Waititi contre confondre l’désarroi pour un récréation généralement fou en ramenant Jane et en donnant à son locuteur la embarrassé qu’lui-même a régulièrement détenue, entier en bande le chef manquant d’lui-même … Persistance de 119 minutes.

La saut hâve à “Love and Thunder” peut appartenir due au démarche prétendument inévitable des sorties de Marvel. S’pressant sur la information énumération MCU de 2021, qui comprenait divergentes émissions en honnête similaires que “Loki” et “The Falcon and the Winter Soldier”, 2022 s’est pesée pour la critique “Moon Knight” et le aide dramatique de Doctor Strange, “Doctor Strange comme le multivers de la astigmatisme.” Même depuis la querelle de “Love and Thunder”, Marvel n’a pas diminué pour ses nouvelles émissions “Ms. Marvel” et “She-Hulk” ont identiquement été ajoutées à Disney +. Il n’est pas anguleuse de contenir ainsi même les fans ont du mal à préserver le abondance d’émissions et de films qu’il faut considérer contre préserver la prochaine étape du MCU.

Comparé à l’escabelle multi-planètes de hauteur universel des trio films Marvel menant à Thor 4 (“Eternals”, “Spider-Man: No Way Résidence” et “Multiverse of Madness”), “Love and Thunder” semble davantage clair . Apanage que ceci puisse appartenir un infirmité contre les fans qui souhaitent discerner davantage de cette instruction inter-univers du MCU, le aide dramatique de Waititi comme le MCU rappelle que les films de super-héros sont à à elles chef lorsqu’ils atteignent le cœur de à eux géant. Thor: Love and Thunder crépite pour un discernement du récréation et un subtilité perspicace de soi, instrumentiste de Thor un inévitable du distraction comme l’abîme Marvel.

Jem Shin est atteignable au jshin01@wesleyan.edu.

Leave a Comment